Ces femmes qui osent – Suivre son instinct pour mieux s’accomplir

Panda-Gourmet-restaurant-rapide-québec

Plusieurs d’entre nous rêvons d’ouvrir notre propre petit café, notre coquet salon de thé ou encore notre grand restaurant.

En ce début 2017, pourquoi ne pas nous donner les moyens de nos ambitions?

Question de vous inspirer à concrétiser ce petit rêve qui sommeille en vous, je souhaite vous présenter une femme qui a osé se lancer.

Parce qu’on n’a pas besoin d’être Hillary Clinton ou Véronique Cloutier pour être une femme qui ose. Parce que la femme qui ose suivre ses inspirations et qui fonce peut être juste à côté de vous.

Aujourd’hui, je vous parle de Jenny Leang: petite fille qui a grandi parmi les chaudrons et les tasses de thé. Maintenant devenue grande, elle gère son propre restaurant… à sa façon !


Fille de restaurateur, Jenny a toujours su qu’elle serait entrepreneure…

Ça fait partie de mon ADN !

– me lance-t-elle

Comme plusieurs, ses parents sont arrivés d’Asie sans contacts et sans repères. Ils se sont relevé les manches et ils ont créé un restaurant qui est fort apprécié des résidents de la Rive-Sud de Québec, depuis bientôt 25 ans.

À l’instar de ses parents, Jenny a osé suivre son instinct, ses idées. Plutôt que de reprendre la garde du restaurant familial, elle décida d’oser se dépasser. C’est pourquoi elle s’allia avec ses deux cousins, afin de créer un tout nouveau concept de restaurant.

PropriosPG_restaurantthaï
Crédit photo : Niveau 5

Voilà comment Panda Gourmet a vu le jour!

Un resto qui offre de la bonne bouffe à saveur thaïe et de qualité, pour les gens pressés. Un concept différent de celui de ses parents, mais avec le même amour pour la cuisine asiatique.

Mes cousins et moi voulions créer une entreprise qui nous ressemble, qui suit nos valeurs. Notre objectif est d’ouvrir plusieurs Panda Gourmet. C’est assez ambitieux comme plan, mais j’ai confiance qu’on va y arriver .


Sa définition d’entrepreneure ?

S’accomplir en voyant ses idées se concrétiser!

tofu_curry_vert
Crédit photo : Niveau 5

« Il n’y a rien de plus satisfaisant que de voir un client apprécier l’idée qui a d’abord germé dans mon esprit et que j’ai ensuite ardemment matérialisée. J’ai vraiment l’impression de m’accomplir à mon plein potentiel. C’est extrêmement gratifiant ! » insiste-t-elle.

Selon elle, trop souvent, les gens ont peur. Prendre le risque de sortir des sentiers battus, de se faire confiance et de travailler pour réaliser ses idées, ça peut être terrifiant.

Disons que lorsque j’ai vu le montant que nous allions emprunter à la banque, moi aussi j’ai eu des frissons…

resto_rapide_thai_Quebec_pandagourmetEn revanche, cette chair de poule s’est vite estompée par la satisfaction d’utiliser ses capacités pour construire sa propre vision et surtout par le sentiment de liberté que cela amène.


Son conseil pour encourager les femmes à oser?

« Il faut écouter sa force, se faire confiance et y mettre les efforts »

Vous désirez connaître d’autres femmes inspirantes ?

Lisez les deux autres articles de cette série sur Ces femmes qui osent… Vous y découvrirez Marie-Hélène et Mylène, cofondatrices de Kanevas, entreprise qui permet de créer son sac sur mesure, ainsi que Mireille, qui a fait un virage de 180 degrés pour devenir céramiste professionnelle.