Toi qui mutile les animaux : j’ai de petites choses à te dire…

Je ne peux pas commencer mon texte par un sacre: ça ne se fait pas… du moins, je pense! Mais si je le pouvais, ce texte commencerait par : TAB*$%@!

Je sais parfaitement qu’il y a mille et une causes plus importantes sur la planète, mille et un massacres, mille et une autres raisons que celle-ci de m’indigner et de crier haut et fort que l’humanité « en perd », comme on dit. Mais à tous ceux qui sont cruels envers les animaux, que ce soit des bêtes qui finissent dans nos assiettes ou encore celles qui nous tiennent compagnie au quotidien. : vous méritez tous la corde !

Voilà, c’est dit!

mutilechiennonEt lorsque je vois défiler sur mon fil d’actualité Facebook des images de chiens, de chats ou de n’importe quel autre animal mutilé, volontairement ou même par négligence, je perds le peu de foi qu’il me reste en l’humanité.

Je me rassure parfois lorsque je vois de belles choses. Comme voir la SPA tenter de toujours faire son possible, avec les moyens qu’elle détient, pour venir en aide aux animaux et leur laisser une chance. Lorsque je vois des mouvements ou des fondations engagées prendre forme et recevoir du soutien (la Fondation Barney, Les fidèles Moustachus), etc.

Pourquoi!?

Mais, pourquoi!? Pourquoi faut-il que tu ressentes le besoin de faire du mal à un être vivant, comme toi, qui a un cœur, comme toi, et surtout qui ne vit que pour te plaire et vieillir auprès de toi ?

Quel genre de monstre es-tu pour ressentir l’envie profonde d’entendre ton chien ou ton chat hurler de douleur, le voir s’écrouler au sol et tenter de se relever… sans rien comprendre de ce qui se passe ?

Quel genre de créature es-tu à tirer plaisir (ou indifférence) de voir son regard aimant et inoffensif se transformer en regard rempli de peur et de souffrance? Et continuer et continuer encore…

nonmutlierchienBien entendu, ton animal ne se défendra pas (s’il est en positon de le faire). Parce que lui, il t’aime. Parce que dans sa totale incompréhension de ce qui se passe — du pourquoi il saigne, du pourquoi ses pattes ne le supportent plus et du pourquoi sa vision se brouille —, il ne peut saisir l’ampleur de ta trahison.

On continue à en parler dans les journaux, on continue à regarder tes déboires passer sur les réseaux sociaux, on continue à sacrer, mais rien ne change. Parce que toi, mutileur d’animaux, tu ne souffriras pas de ce que tu as fais.

Pas de prison, pas de lapidation, pas de congédiement par ton employeur pour manque d’éthique et cruauté: rien! Peut-être même que ta blonde ne va pas te quitter et que tes amis te parleront encore… la belle vie pour toi, quoi!

Alors, si tu veux te défouler, pour oublier que tu n’es rien d’autre qu’un déchet vivant, pourquoi ne pas commencer par toi-même ? Ou encore, t’inscrire pour faire du combat extrême ? Comme ça, tu pourras te défouler et en même temps, savoir ce que c’est de se faire donner la pareil, lorsque tu « mangeras une volée » à ton tour dans le ring.

Mon cri du coeur

chienmutliernonBien entendu, tout ce texte n’est encore une fois qu’un défoulement mental, j’espère que tu me comprends. Contrairement à toi, je n’encourage pas la violence, j’ai de belles valeurs. Par contre, je ferai partie de ces personnes qui, le jour où il t’arrivera malheur, se lèveront de leur chaise en applaudissant et en « popant » le champagne, tu vois?

J’ai un chien que j’aime plus que tout au monde, mes amis ont eux aussi des chiens qu’ils chérissent tout autant. Ceux qui n’ont jamais eu d’animaux ne peuvent comprendre tout l’amour et la compassion que nous pouvons porter à ces bêtes-là, qui ne nous abandonneront jamais, peu importe nos fautes.

Pour ma part, mon cher mutileur d’animaux, je vais cesser de perdre mon temps à t’écrire, et je vais retourner écouter une série télé, bien évachée sur le divan avec mon chien.

Je vais même le border avec sa couverture et lui donner un immense bisou en plein sur son gros nez et lui dire un beau « je t’aime! » : une expression que toi, tu ne mériteras jamais d’entendre.

nonmutlerchiennon