Les Zurbains: du théâtre écrit par et pour des ados

les-Zurbains-theatre-ados
Photo: Jean-Charles Labarre

Pour une vingtième année, les Zurbains sont de retour sur les planches. Présentés à la salle Fred Berry du théâtre Denise-Pelletier, les Zurbains sont une création d’adolescents âgés de 14 à 17 ans et d’auteurs professionnels les guidant.

Cette année, ce sont Kim Thuy et Simon Boulerice qui se sont prêtés au jeu


Les Zurbains, c’est quoi?

  • 1500 élèves ont soumis leur texte;
  • 21 ont été choisis pour faire un stage;
  • 4 ont été sélectionnés pour la création de la pièce.

L’objectif du projet est de donner la parole aux jeunes, tout en favorisant leur éducation artistique. Et quelle meilleure idée que de leur donner l’opportunité de travailler avec des auteurs reconnus?!


5 histoires

La pièce débute donc dans un centre pour personnes âgées. Tour à tour sont racontées des tranches de vie de quatre personnages du temps de leur jeunesse.

Histoire n°1

Premièrement, une jeune fille déménage à Ottawa, mais ne parle pas très bien anglais. Envoyée dans un camp de jour par sa mère, elle tente de se faire aimer en racontant des blagues, mais sans succès. Son respect, elle le gagnera lorsqu’elle se rebellera contre l’autorité.

Histoire n°2

Photo: Jean-Charles Labarre

Deuxièmement, une jeune femme court de party en party, tout en s’avouant n’y prendre aucun plaisir. Son père, mort suicidé, et sa mère, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même, agissent comme des nuages au-dessus de sa tête.

Histoire n°3

Photo: Jean-Charles Labarre

Troisièmement, un jeune garçon est sélectionné pour participer à une compétition mondiale de surf à Hawaï. Alors que tout semble aller pour le mieux, un incident bouleversera le cours de sa vie.

Histoire n°4

Quatrièmement, un jeune homme, originaire d’Alep, en Syrie, raconte comment ses amis et lui s’amusaient autrefois, jusqu’à ce que l’inévitable se produise…

Et entre ces quatre histoires, nous revenons régulièrement au présent, où un employé du centre pour personnes âgées a égaré une de ses patientes… au Carrefour Laval.


Il s’agit d’une excellente initiative pour encourager les jeunes à la création, mais qui donne un résultat plutôt inégal, alors que certains passages faisaient penser davantage à des sketchs qu’à du théâtre.

Bref, UNE PIÈCE DE THÉÂTRE ÉCRITE PAR DES ADOS, POUR DES ADOS

*Les représentations se poursuivent jusqu’au 12 mai