Vivez une nuit blanche sous SURVEILLANCE à Bromont

Nuits-Blanches-surveillance-bromont

Lors de mon premier passage à Bromont, le weekend dernier, j’ai découvert que ce mont est réellement plus qu’un lieu de glisse. C’est une véritable montagne d’expériences.

Avec ses 7 versants et 141 pistes (dont 30 sous-bois), et ce, à moins de 45 minutes de Montréal, Bromont a tout pour plaire. Pour ma part, je voulais vivre les fameuses Nuits Blanches, qui proposent de skier jusqu’à 2h du matin, et…

essayer l’unique expérience SURVEILLANCE!

Rarement j’ai vu un mont s’impliquer autant dans le domaine artistique. Mais, c’est le cas avec l’ambitieux projet SURVEILLANCE dont la cause est noble : donner la chance à un artiste d’ici de montrer son talent et sa vision.

Grâce à ce désir d’innover de Bromont, j’ai découvert Larose: un artiste numérique, producteur et DJ dont la carrière a été propulsée durant son séjour de trois ans à Londres. Ayant été skieur de compétition et entraîneur au Club de ski Bromont, Philippe Larose Cadieux de son vrai nom connaît la montagne sous tous ses angles. Cette aisance dans ce sport et dans cet environnement lui a permis d’unir ses deux disciplines, l’art et le ski, dans une même expérience.


Le projet SURVEILLANCE

À l’ère où nous vivons, nous sommes constamment sous surveillance électronique à cause de la technologie, comme les téléphones, GPS, cartes de crédit et autres. C’est donc le revers de la médaille de la technologie électronique qu’a voulu représenter l’artiste Larose :

Je veux rappeler aux gens qu’on est continuellement observés par la technologie électronique et qu’on ne peut pas y échapper. Même dans les lieux où on s’y attend le moins, comme une montagne de ski.

L’installation illustre de manière amplifiée la surveillance électronique. Son aspect interactif permet au public de saisir l’ampleur de cette réalité.

En gros, il s’agit d’une installation lumineuse interactive sur neige, qui réagit directement aux mouvements des skieurs dévalant les pentes

Lorsque les participants skient sur la piste Candiac, du Versant du Village, leurs mouvements sont détectés à l’aide d’un système de caméras lié à des projecteurs situés au sommet des poteaux de lumière. Sur 500 pieds, tels les projecteurs d’une prison, ceux-ci suivent les skieurs tout au long de leur descente et la lumière passe alors du blanc au rouge.

D’ailleurs, ce projet novateur a permis une belle collaboration entre l’artiste et les différents services de la montagne. Que ce soit pour la construction d’infrastructures, l’aménagement du terrain, la protection de l’équipement contre les intempéries ou l’installation de matériel électrique.

Ainsi, la programmation déjantée de ces soirées vous permettra de skier jusqu’à 2h du matin, au son d’un DJ et de vivre toutes sortes d’activités uniques.

Vous pourrez vivre cette expérience unique lors des prochaines Nuits Blanches, soit les 21 janvier, 4, 18 et 25 février, ainsi que les 4 et 18 mars, de 19 h à 23 h.

Allez-y, ça vaut le coup!