S’offrir un nouveau départ dans la vie ? Pourquoi pas !

Vous est-il déjà arrivé de repartir à zéro ? De tout quitter pour vivre un nouveau départ ? D’avoir la sensation de vous lancer littéralement dans le vide, car vous ne savez pas trop ce qui vous attend et ce que la vie vous réservera ?

C’est présentement mon cas et savez-vous quoi ? Étonnamment, je me sens très bien !

On ne va jamais aussi loin que lorsque l’on ne sait pas où l’on va – Christophe Colomb


Tranche de vie

Je me questionnais sur mes choix de vie depuis quelques années déjà. J’ai réalisé que j’avais pris de nombreuses décisions en fonction des désirs ou des réalités des gens que j’adorais. J’ai suivi mon conjoint des quinze dernières années sur la Rive-Sud de Montréal, parce que son métier l’exigeait. Mes filles sont venues demeurer avec moi, puis, à l’adolescence, elles sont retournées vivre avec leur père à Québec. J’ai respecté leur choix, mais mon cœur de mère a souffert le martyre ! J’aimais tant prendre soin d’elles au quotidien…

J’ai souvent été déchirée entre le fait de rester avec l’homme que j’aimais et de retourner vivre auprès de mes filles…

En 2016, j’avais fait mon choix. Je partais les rejoindre ! Rien n’allait plus avec mon conjoint et je ne trouvais plus de sens à mon travail d’éducatrice en milieu scolaire, puisque je prenais soin des enfants des autres et non des miens, qui en avaient également grandement besoin.

C’est alors que les nouvelles sont tombées : mon conjoint était atteint d’un grave cancer et mes parents débutaient les soins de fin de vie.

Que faire ? Cette question ne m’a jamais passé par l’esprit. C’était une évidence. Je me devais de continuer de prendre soin des miens ! J’ai mis ma vie sur pause et je les ai entouré de tout l’amour dont j’étais capable de donner !

Je suis ressortie de ces épreuves épuisée, mais encore plus convaincue de mon nouveau de chemin de vie !


Entre le rationnel et l’émotionnel

Il y a toujours une phase, un moment d’hésitation lorsque nous sommes placés devant un tel choix.

Très souvent, c’est le COEUR qui dit OUI et la TÊTE qui dit NON

Plusieurs facteurs entrent en jeu :

  • L’argent (ma mère se plaisait à dire : « No money, no candy ! »)
  • Le sentiment de sécurité affective (le confort de notre demeure, l’épuisement d’un déménagement, changer le réseau de professionnels de la santé, la crainte de perdre des amis, laisser derrière nous ce que l’on a bâti…)
  • Le sentiment d’appartenance (séparer la famille, quitter des cercles d’amis commun, changer d’équipe de travail et de sport…)
  • La culpabilité…cette foutue culpabilité qui nous ronge de l’intérieur et qui nous fait sentir responsable de tous les malheurs des gens qui nous entourent

Il arrive un moment dans la vie où ce que l’on ressent (émotionnel) prend le dessus sur la raison (rationnel).

c’est à ce stade précis qu’il faut bouger, car c’est un virage positif vers le changement  !


Faire le grand saut

Rassurez-vous, lorsque vous sentirez le moment de le faire, la vie favorisera votre nouveau départ. Elle mettra sur votre route des gens, des ressources qui vous aideront à cheminer, à avancer vers d’autres horizons.

Ce n’est pas un secret pour personne : La clé du succès est la confiance. La confiance en vous, en votre bagage de vie et celui des personnes que vous chérissez !

Il faut également regarder vers l’avant et éviter de regarder vers l’arrière. Ne pas faire de son passé une prison qui vous protège par ses quatre murs, mais qui vous empêche de voir ce qui vous attend. Bien sûr, il faut vivre le moment présent, intensément, sans aucun regret de ce que l’on a pu faire ou dire avant, car toute action nous a mené vers ce choix de vie plus heureux.

Parfois, on ne récolte pas ce que l’on a semé dans l’immédiat, mais le temps est notre principal allié. Et il sait toujours nous le démontrer dans les moments les plus inattendus.


Ma route se poursuit

J’ai tout laissé derrière moi. Ma maison, mes amis de bateau, la famille de mon conjoint des 15 dernières années, mon équipe de travail et mes élèves, une stabilité financière, des rêves et des projets avec celui que j’aimais et que j’aime encore pour tout ce que nous avons vécu de plus beau ensemble…

J’ai été jugée pour mes choix, mais je n’étais plus heureuse. Je ne me réalisais plus !

Aujourd’hui, bien installée dans ma nouvelle vie, je réalise que mon bonheur réside dans les choses simples, sans fla-fla. Il n’est pas basé sur les apparences, mais sur l’authentique et l’essentiel : mes filles, mes amis, mes valeurs et ma passion pour la vie !

Heureusement, j’ai été bien accompagnée. Ici, je vous réfère à un clinique de psychologie qui se situe à Québec. Cette équipe de spécialistes chevronnés peuvent vous aider à plusieurs niveaux : Cliniquechezmonpsy

Alors, êtes-vous prêtes pour un nouveau départ ?

Carpe diem