10 trucs pour prendre des photos de bouffe comme une pro

fromage-photo

En tant que blogueuse, lorsque tu es invitée à trois événements dans une même soirée, évidemment, tu dois faire des choix et c’est souvent les événements les plus uniques/nouveaux/inédits qui remportent la course.

Les PR doivent donc user de stratégie pour attirer notre attention et titiller notre curiosité.

Je lève mon chapeau à l’équipe de Syrus Réputation, qui a eu l’idée d’organiser un atelier de photographie culinaire pour souligner l’ouverture de la 16e succursale Provigo Le Marché au Québec (à Ville Mont Royal).

Souhaitant se positionner comme une destination de choix en matière de fromages (plus de 300 fromages d’ici et d’ailleurs sont disponibles en magasin), on a donc eu droit à un petit cours éclair sur la constitution d’un plateau de fromages parfait avec le chef exécutif de Provigo, Martin Patenaude, suivi des conseils de la styliste culinaire Marie des neiges Magnan, pour immortaliser notre chef d’œuvre comme une pro.

Commençons par le parfait plateau de fromages selon Martin Patenaude :

  1. On doit compter environ 150g de fromage par personne pour un service de fromage en 5@7 ou à la fin d’un repas
  2. Le plateau doit contenir 3 sortes différentes (pâte ferme, pâte molle, pâte persillée, pâte filée, etc)
  3. On doit ajouter quelques fruits frais, comme des raisins, des pommes, des figues noires ou des poires rouges
  4. Les fruits séchés, comme les figues et les abricots, sont aussi des options envisageables
  5. On ne doit pas oublier les marinades, gelées, moutardes, olives, cornichons français, noix grillées (non salées de préférence), qui ajoutent du goût et balancent l’acidité du fromage
  6. On termine avec une belle variété de croûtons et de pains (avec les fromages simples le pain simple, avec les fromages complexes et puissants le pain de fantaisie)

*Martin Patenaude rappelle que les meilleurs accords vins et fromages se font avec du vin blanc (contrairement à la croyance populaire) et que la bière (surtout de microbrasserie) offre également des accords fort impressionnants!


Maintenant, pour prendre les meilleures photos de bouffe ever, voici les conseils de Marie des neiges Magnan :

Trois aspects sont à considérer dans une photo culinaire :
-La lumière
-L’angle
-La composition

  1. La meilleure lumière qui soit reste toujours la lumière naturelle (du jour)
  2. Faites attention de ne pas vous placer dans un rayon de soleil direct, sinon votre photo sera trop « blastée »
  3. On veut éviter le plus possible d’avoir deux types de lumière, alors on ferme la lumière intérieure et on mise sur la lumière du jour/naturelle
  4. Un grand carton noir ou blanc peut être très utile pour contrôler la lumière et peut aussi servir de background
  5. Il ne faut pas avoir peur de se pencher pour trouver le meilleur angle, mais attention aux angles trop intense, car on doit reconnaître les plats et les aliments en tout temps
  6. On finalise la composition du plat (pousses, accessoires) à la fin seulement, une fois l’œil dans l’objectif de la caméra
  7. La caméra n’aime pas les assiettes vides : mieux vaut tricher, prendre une petite assiette et bien la remplir
  8. Avant de presser le bouton, on doit trouver la star du plat et la mettre de l’avant, afin que ce soit le premier élément qu’on voit dans la photo
  9. À noter que les points lumineux et la couleur rouge attirent notre œil en premier, donc si un élément nuit à notre « star », on doit trouver une façon d’équilibrer le tout
  10. Attention aux motifs (assiettes, serviettes de table, nappes), car ils attirent l’attention et pourraient faire perdre l’intérêt de l’assiette

*Marie des neiges Magnan rappelle qu’une bonne photo doit avoir de la vie, donc n’ayez pas peur de casser un pain et de laisser des miettes, un ustensile, un verre de bière ou de laisser une main en action dans la photo pour dynamiser le tout


Après avoir mis à exécution les conseils de Marie et de Martin, voici le cliché que j’ai capturé avec mon cellulaire, lors de l’atelier-photo :

fromages-une

Pas mal, non ?

D’ailleurs, allez « liker » mon chef d’œuvre sur Instagram pour augmenter mes chances de remporter un cours de cuisine pour deux à l’école culinaire le Choix du Président…