On a testé pour vous : le concept Orange Theory

Photo : page Facebook Orange Theory

Comme plusieurs, j’ai beaucoup de difficultés à garder une routine d’entraînement pendant l’été. 5 à 7, barbecues et le fait que je pense toujours que je vais finir par bouger plus avec la belle température…

Hélas, avec mes nombreuses sorties, je finis toujours par couper dans ma routine d’entraînement…

J’ai donc décidé d’essayer une nouvelle activité : Orange Theory!

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que des bannières Orange Theory, on en trouve à tous les coins de rue aux États-Unis et ailleurs au Canada. Mais, pour dire vrai, le concept nous arrive directement de la Floride.

Je ne sais pas s’il y a un lien avec la fameuse orange floridienne, pour le développement de leur branding, mais le look est plutôt réussi et on ne peut s’empêcher d’y voir un clin d’œil. Leur branding les différencie d’ailleurs des autres centres d’entraînement du Québec, qui n’ont visiblement (!) pas encore suivi la vague d’un bon refresh visuel.


Le concept

Photo : page Facebook Orange Theory

Le concept général est simple : brûler 500 calories en 1 heure et continuer à en brûler pendant les 36 heures suivant une séance intensive dans leurs locaux.

Les plus récentes recherches sur la performance cardiovasculaire ont démontré que la meilleure façon de brûler des graisses, ce n’est pas que pendant l’exercice, mais aussi après. C’est le principe de l’entraînement par intervalles ou de ce qu’on appelle EPOC (Excess post-exercise oxygen consumption).

Plusieurs études ont en effet démontré que le corps – en période de surentraînement – doit rattraper la carence en oxygène consécutive à un entraînement à haute intensité.

Les exercices sont donc basés sur le principe d’un «remboursement d’oxygène», qui se fait généralement dans les 36 heures suivant une séance intensive. C’est aussi une façon d’augmenter l’activité de base de son métabolisme pour éventuellement continuer à brûler des graisses en ne faisant aucun effort.


Équipe dynamique

Photo : page Facebook Orange Theory

Sur place, une équipe vraiment dynamique et accueillante vous attend. L’entraîneur explique les exercices et des téléviseurs rappellent comment les faire, pour éviter les blessures.

Le gros plus du concept Orange Theory, c’est qu’on vous remet un bracelet ou une sangle de poitrine pour que vous puissiez toujours suivre en temps réel votre performance durant votre entraînement. Votre prénom apparaît sur un écran, avec tous les autres participants de la séance, et vous indique votre zone d’effort durant l’exercice, en fonction de votre fréquence cardiaque. C’est de cette façon qu’ils mesurent la fameuse «fréquence maximale», qui permet de brûler plus de graisses.

Les entraîneurs essaient donc de vous amener dans la zone orange, cette zone d’inconfort qui devient par la suite très (très) payante !


New Balance

J’ai eu la chance de tester ce centre d’entraînement lors d’un événement organisé en collaboration avec New Balance. Par la même occasion, j’ai donc essayé certains de leurs vêtements. Déjà une grande fan de leurs chaussures de course, je suis désormais complètement accro à leur legging gainant taille haute.

Définitivement un achat à effectuer pour celles qui bougent beaucoup et longtemps!

Alors, Aucune raison de ne pas s’y mettre sérieusement!