Je suis une femme, je donne la vie, je suis la vie

allyson-weislogel-596727-unsplash
Photo Allyson Weislogel, Unsplash

Je ne suis pas féministe, je suis juste une femme dans ce monde.

Pendant des millénaires, la femme a été maltraitée, rabaissée, violée, humiliée, dévalorisée, sans aucun droit. Elle a été traitée comme un objet, un être qui doit faire des enfants et rester au foyer.

Pendant longtemps, la femme exemplaire n’avait pas beaucoup d’intelligence. Elle devait subir la vie qu’on lui avait choisit. Mais en 1893, la Nouvelle-Zélande a donné le droit de vote aux femmes pour la toute première fois; en 1917, le Canada a emboîté le pas; puis la France en 1946.

Mais malheureusement, ce droit est encore exclu dans certains pays, de nos jours…

Petit à petit, la femme devient de plus en plus autonome et indépendante, puis obtient de plus en plus de droits, dont celui de travailler ou encore de choisir d’avoir des enfants ou pas…

annie-spratt-773810-unsplash
Photo: @annie-spratt-unsplash

Libérée, Délivrée!


Mais…

En 2019, je suis une femme et parfois, je ne suis toujours pas respectée. Même mes semblables me jalousent. Je n’ai toujours pas un salaire égal à un homme. Pourtant, je travaille autant que ce dernier: 35 à 40 h/semaine, en plus d’élever mes enfants. D’ailleurs je suis épuisée, mais personne ne me comprend !

J’ai fait un burn-out, mais mon entourage m’a dit que c’était dans ma tête !

Je porte des mini-jupes, mais apparemment, cela attise le viol. Pourtant, à une autre époque, les mini-jupes n’existaient pas, mais certains hommes prenaient également ce droit! Si je dis non, c’est peut-être un oui (#metoo), alors si je dis non, je suis coincée et si je dis oui, je suis une sa*****. Je subis du harcèlement au travail.

giacomo-ferroni-591594-unsplash
Manifestation pour les droits de la femme @giacomo-ferroni-unsplash

Je dois mesurer 1m70 et peser 60 kilos pour être valorisée en société. Je mesure 1m70 et je pèse 60 kg, mais je suis jalousée par mes collègues, car elles sont mal dans leur peau.

La galanterie n’existe plus en 2019

On a voulu l’égalité, me dit-on comme excuse. Oui, parce que c’est une question d’égalité la galanterie, de nos jours. Je suis célibataire et l’homme me choisit sur Tinder, Happn ou Bumble avec un cœur… et je fais de même. Si je tombe amoureuse, on me dit que je m’attache trop vite et si je ne tombe pas en amour, on me dit que je vais finir vieille fille avec un chat (…ou trois).

J’ai 30 ans et je n’ai toujours pas d’enfants, je me demande si j’en aurai un jour. Je ne veux pas d’enfants.

Je parle et m’habille comme un homme, en espérant avoir le respect. Je renie ma féminité.

Dans certains pays, je suis excisée afin que je reste fidèle, mais je n’ai plus de plaisir sexuel.

Je suis mariée et je porte la burqa afin de ne pas attirer les regards, mais je suis l’attention des médias.

Je suis une femme de couleur et je subis le racisme.

Je suis croyante/pratiquante, mais on me traite de terroriste.

J’attends le prince charmant qui n’arrivera jamais, pourtant, les dessins animés m’ont fait croire que c’était ce genre d’homme avec qui j’allais me marier.


Le progrès, c’est…

Je m’assume. J’ai libéré ma sexualité. Je suis lesbienne et tout le monde le sait.

Je fais du sport, je gagne des médailles. Je suis handicapée et je fais les Jeux olympiques.

athletes-athletics-black-and-white-33703
@athletes-athletics-black-unsplash

Je conduis. Je vote. J’ai le droit d’avorter et de choisir si je veux avoir un enfant ou pas.

Je travaille. Je suis chef d’entreprise.

Je suis libre, je sors et je bois avec mes amis.

Je suis militaire. Je suis professeure. Je voyage seule. Je vais dans l’espace.

Je mets des pantalons et j’aime ça. Je suis une femme d’affaires et je réussis bien. Peut-être qu’un jour, je serais présidente.

Je fais le tour du monde avec mes enfants et leur père. Je suis en couple, épanouie, car nous nous sommes choisis.

Je suis ronde et je m’assume. D’ailleurs, je suis l’égérie d’une marque.

Je suis ballerine. Je suis journaliste. Je suis une artiste. Je fume. Je suis tatouée.

Bref, je suis une femme, je donne la vie, je suis la vie!