Striptease et séduction au rendez-vous pour le Montreal Burlesque Festival

Pour une neuvième année consécutive, le festival burlesque de Montréal a fait son grand retour au Club Soda, les 19, 20 et 21 octobre dernier.

Dans une ambiance style cabaret, où les tenues de soirée étaient exigées, striptease et séduction étaient au rendez-vous!

Si le burlesque n’a plus la notoriété d’autrefois, les organisateurs se sont donnés comme mandat de livrer un aperçu de ce qu’était le burlesque du temps de son âge d’or montréalais, entre 1930 et 1950.

L’espace de trois jours, le public était donc invité à plonger dans cet univers de paillettes et d’éclat.


Concours, spectacles et artistes internationaux

Photo : Facebook Montreal Burlesque Festival

La soirée de jeudi était consacrée à un concours, où une dizaine de participants présentait leur numéro sous le regard attentif des juges. Le gagnant et la gagnante se voyaient assurer une place au grand spectacle du samedi.

Ont défilé tout au long de la soirée des hommes, mais surtout des femmes, avec robes, plumes, corsets, jarretières et strings. Les corps sont loin d’être homogènes et parfaits, ce que l’on salue.

C’EST PLUTÔT UN STRIPTEASE QUI SE VEUT AGUICHANT, AMUSANT ET QUI VEUT FAIRE SOURIRE.

Les vendredi et samedi, on présentait ensuite les fameux spectacles burlesques.

À la trentaine d’artistes de renommée internationale venant des quatre coins du globe se sont joints les têtes d’affiche. Parmi celles-ci : Scarlett James, la fondatrice du festival, April March (qui a 82 ans!), Dirty Martini, Sukki Singapora, Angie Pontani et Missy Lisa.


Divertissant…

Jolie Lolita (photo instagram @franklam1)

Le spectacle était un peu long, malheureusement. Plus de deux heures, avec entracte. Certaines performances finissent par se ressembler, mais d’autres sortent vraiment du lot.

D’ailleurs, les gagnants méritaient amplement leur prix : plus qu’un striptease, ils ont offert un spectacle avec une histoire.


Si vous êtes intéressé à découvrir l’univers burlesque, c’est par ici!

D’ailleurs, Il y a fort à parier que l’événement sera de retour l’an prochain…