Le jour où j’ai décidé de sortir de ma zone de confort

Photo : www.success.com

Alors les résolutions, ça tient le coup? Chaque année, on se promet mille et une choses qu’on ne réussit (malheureusement) pas toujours à respecter. On remet souvent ce qu’on désire faire à plus tard et, au fil du temps, ça prend assez vite le chemin des oubliettes!

J’ai toujours considéré que je n’étais pas une fille de « moule ». J’ai longtemps été la fille qui, peu importe où elle se trouve, ressort du lot. Extravertie à l’extérieur, introvertie à l’intérieur. J’affichais une image ultra-excentrique, mais pas choquante. À l’épicerie, je pouvais me faire arrêter dans la rangée des céréales pour me faire dire que j’avais « donc bien de beaux cheveux », ou encore « un beau look », parce que je portais des vêtements un peu plus flyés, le genre qu’on remarque de loin.

Se faire dire qu’on est belle, ça fait toujours du bien à l’estime de soi! Mais, croyez-le ou non, j’étais et je suis encore de nature très timide…

Puis, est venu un temps où c’était de plus en plus difficile de trouver des vêtements qui sortent de l’ordinaire (ou bien c’est moi qui commençais à vieillir… ou bien j’étais plus ou moins motivée…) *Soupir*

Bref, avec mes cheveux qui changent de couleurs au gré de mes humeurs, j’ai vite adopté le noir au niveau vestimentaire. J’ai l’impression que ça fait dix ans que je ne sais plus trop comment m’habiller, que je me cherche…

En y pensant bien, ça m’a fait réaliser que le problème venait peut-être de l’intérieur. Comme si je m’étais mise en veille. Je n’affichais plus mes couleurs.


Le temps…

Chaque matin, je me réveillais et je n’avais…

  • plus le temps de me maquiller,
  • plus le temps de faire mes cheveux,
  • plus le temps de déjeuner,
  • plus le temps de faire à manger.

J’étais cernée jusqu’aux coudes, susceptible et souvent d’humeur maussade. Mais non, je n’étais pas en dépression, seulement blasée de la routine. Une chance que ma vie familiale à la maison allait relativement bien et que mon amoureux gérait fantastiquement le tout!

Métro/boulot/dodo. Repeat.
J’étais un peu comme un robot…


L’élément déclencheur.

Décembre 2019 a été un mois de révélation pour moi. J’étais dans mes vieilles pantoufles, depuis une quinzaine d’années, ne voulant pas trop changer ma routine. Je voulais juste habiter ma zone de confort et me sentir en sécurité.

Mais, les changements autour de cette zone m’ont déstabilisé. Tout s’est mis à tourbillonner et j’ai essayé de toutes mes forces de garder l’équilibre, mais la vie m’a fait une « jambette ». Elle m’a littéralement POUSSÉE hors de ma zone. Je soupçonne que c’était pour me retrouver, moi, et pour réussir à sortir de cette cage.

Tous les signes de la vie y étaient, il fallait seulement que je les écoute attentivement.

Mais, c’est ce que j’ai ressenti dans mon cœur qui m’a vraiment guidée. Plusieurs personnes ont croisé ma route et m’ont fait remarquer à quel point je n’étais plus heureuse dans cette sphère de ma vie, mais que je persistais à croire que j’allais atteindre mon objectif et gravir les échelons.

Au final, c’était déception après déception… tout le temps!

Alors, j’ai fait le move : j’ai décidé de foncer et de changer les choses. J’y ai réfléchi longuement. Ce fut un long processus. Je suis passée par l’insécurité, j’ai créé une action, ensuite j’ai dû faire mon deuil et la peur m’a envahie… Ç’a pris toute la place dans ma tête pendant des semaines… J’ai modifié mon horaire et mis de côté ce qui me déplaisait.

Je suis fière de moi. Ça fait un bien immense. Ça laisse place à un sentiment de liberté et de zénitude. Ça fait longtemps que je ne me suis pas sentie aussi bien!

Je me suis ENFIN choisie.


Nouvelle année.

Je me réveille le matin, je me sens légère. Je prends le temps de soigner mon image, je me sens moins épuisée. Je prends du temps pour MOI. Je ne cours plus.

Maintenant, je sais qui je suis et ce que je veux. Je ne suis pas faite pour être dans un moule, ça j’en suis convaincue, et peu importe le chemin que je prendrai pour atteindre mes rêves et mes objectifs, j’y arriverai! Je suis PRÊTE à franchir le mur du son!

Je me crée de nouveaux projets et j’ai des idées plein la tête. Mais surtout, j’ai envie de briller et d’être reconnue à ma juste valeur.

Alors un conseil, si vous en ressentez le besoin, écoutez votre coeur et FAITES-LE MAINTENANT, car…

On a juste une vie à vivre!