Le Salar d’Uyuni : un désert blanc qui se savoure… sec!

Salar d'Uyuni, Bolivie
Photo : Laurine Cretenet

Comme je l’écrivais dans mon article précédent, je quitte l’Argentine avec beaucoup d’émotions. Je me rends compte que la beauté d’un voyage n’est pas seulement lié aux paysages incroyables que nous découvrons.

Le voyage est plus beau et plus enrichissant quand on fait de belles rencontres

Salar d'Uyuni
Photo de groupe au Salar d’Uyuni

De retour à Uyuni

Après Yala, je décide de retourner quelques jours à Humahuaca. J’aime l’atmosphère que dégage cette petite ville. J’y prends donc un bus pour me rendre jusqu’à La Quiaca, ville en frontière avec la Bolivie.

Je n’ai trouvé aucun bus depuis Humahuaca qui traverse la frontière. C’est donc à pied que je dois effectuer la traversée pour me rendre à Villazon en Bolivie.

De Villazon, je trouve donc un bus qui se rend à Uyuni. J’y arrive à 23h et là, je reprends rapidement mes marques. Je retourne dans le même hôtel que la première fois (c’est d’ailleurs le moins cher de la ville). Et dès le lendemain, première heure, je décide de faire le tour d’un jour.

Eh oui, si vous vous souvenez, j’avais mentionné mon envie de retourner à Uyuni pour voir le Salar, mais cette fois-ci, SEC! Car, la première fois, c’était en février et le Salar était entièrement inondé.

Je voulais donc le revoir pour découvrir cette immensité blanche

Salar d'Uyuni
Photo : Laurine Cretenet

La visite du Salar en une journée

Plusieurs agences à Uyuni offrent des séjours variant entre 1 et 4 jours. Vous pouvez opter pour les formules trois à quatre jours et vous rendre à San Pedro de Atacama au Chili, à Tupiza ou tout simplement revenir à Uyuni.

Pour le tour d’un jour, le coût varie entre 120 et 180 bolivianos.

Avec RipleyTours, j’ai payé 120 bolivianos.

Salar d'Uyuni
Photo : Laurine Cretenet

Le tour propose de se rendre au cimetière de trains, à Colchani et son hôtel de sel pour se restaurer, à la Isla de los Pescadores et la journée se termine par un coucher de soleil dans la zone encore submergée.

J’avais, certes, déjà visiter 80% de ce qui est proposé lors de mon premier tours de 4 jours. Mais je peux vous assurer que je ne regrette absolument pas d’y être retournée.

Le Salar est d’un blanc immaculé!

 

Le bleu du ciel se noie dans cette couleur sel au point où je suis restée sans mots! Et cette fois-ci, comme le Salar n’est plus inondé, il a été possible de se rendre à la Isla de los Pescadores. C’est assez surprenant de découvrir cette formation rocailleuse couverte de cactus en plein milieu d’un désert de sel.

 

Salar d'Uyuni
Photo : Laurine Cretenet / La Isla de los Pescadores, à Uyuni

Nous étions 7 personnes de nationalités différentes : Brésil, Colombie, Allemagne, Angleterre et France… On en a profité pour faire des photos de perspectives: le classique!

La journée a passé à une vitesse… On a terminé dans la zone encore inondée et les reflets sont juste exceptionnels.

Rien à voir avec ma première expérience!

Le coucher de soleil a aussi été magique. Et c’est d’ailleurs l’un des plus beaux couchers de soleil de ma vie!

Je sais que j’utilise beaucoup de superlatifs, mais il est difficile de trouver les mots face à tant de beauté.

Salar d'Uyuni
Photo : Laurine Cretenet / coucher de soleil sur le Salar

En direction de Cusco

Durant le tour, je fais la connaissance d’un Allemand qui, tout comme moi, veut se rendre à Cusco. On décide donc de faire le trajet ensemble. Le tour terminé, je repars donc à Cusco pour retrouver Alex, mon nouveau couchsurfer.

Alex est Quechua et l’Espagnol est seulement sa langue secondaire! Il me partage un peu de sa culture et m’invite à rencontrer sa maman, qui nous a préparé un bon repas typiquement péruvien!

une Soupe avec des pieds de poulet et chicharrón : On laisse les papilles s’ouvrir!

Je profite enfin du fait d’être à Cusco pour acheter un tour de 3 jours vers ma prochaine aventure : Puerto Maldonado, dans la jungle péruvienne… à suivre!