Retour sur ma première expérience au Dîner en blanc de Québec

deb2019

Je ne cours pas les grands événements classy pour plusieurs raisons: je ne suis pas la plus classy dans la vie et ne trippe pas non plus sur les trucs surpeuplés, alors pas surprenant de savoir que le concept du Dîner en Blanc me faisait peur pour toutes sortes de raisons.

En plus, moi et les vêtements blancs, c’est comme laisser un enfant sur un sofa blanc avec des crayons-feutres…

J’ai donc décidé de passer par-dessus mes peurs pour enfin participer à ce fameux Dîner en Blanc de Québec, qui avait lieu le 2 août pour sa 9e édition.


L’origine du Dîner en Blanc

deb2019-03

Né à Paris, le DEB se passe maintenant dans plusieurs villes dans le monde, dont Barcelone, Washington, Miami, Chicago, Mexico, etc. Les villes se sont ajoutées au fil des ans, après sa toute première édition, en 1988, initiée par François Pasquier. Celui-ci avait, au retour d’un voyage, convoqué des amis et proches pour un dîner où tous seraient vêtus de blanc. Mais petit dîner est vite devenu grand… très grand, avec plus de 70 villes participantes.

Savais-tu que c’est le fils du créateur, Aymeric Pasquier, qui a débuté l’édition montréalaise en 2009?


Très blanc et très coloré!

deb2019-02

Évidemment, on a tous compris qu’on doit être habillé en blanc pour y participer. Pas blanc crème, blanc cassé, blanc rose, blanc bleu, mais blanc BLANC. Veston blanc avec boutons noirs? Nope. Souliers à semelles roses? Nope. Quand on dit blanc, c’est tout blanc.

Pourquoi blanc? Eh bien c’était l’idée du créateur et honnêtement,
ça crée une ambiance unique.

Un dîner chic qui se conclut par un party haut en lumières, réunissant plus de 2000 personnes en un même lieu, c’est franchement impressionnant. Faut savoir, d’ailleurs, que l’événement avait une capacité maximale de 2000 personnes, mais cette année, l’édition de Québec en a accueilli 2200!

Et c’était sold out assez rapidement!


La version québécoise

deb2019-04

Le Dîner en blanc de Québec fêtait son 9e anniversaire cette année, avec comme organisateur André Auger (depuis ses débuts), ainsi que Dany Boulette, qui s’est ajouté en cours de route. Selon Monsieur Auger, l’édition la plus mémorable aura été celle de 2013, devant le Grand Théâtre… la seule fois où le DEB de Québec s’est fait sous la pluie!

Je ne sais pas s’il faut souhaiter une averse pour le 10e anniversaire, mais le beau temps a aussi été très apprécié cette année, au Quai Paquette à Lévis! Eh oui, cette fois, c’était le Dîner en Blanc de Lévis… Belle audace des organisateurs! 🙂


Alors, au final, j’ai adoré! Mais, malgré mes efforts, j’ai taché mes pantalons blancs 🙁 Je devrai donc me reprendre l’an prochain… sans tache!

À l’année prochaine!