Rénos : 2 / Véro : 0

Le moment que je redoutais tant est arrivé : les rénos sont commencées! Je vous avais déjà expliqué à quel point ça m’angoissait (pour ma petite personne et pour mon couple) de m’embarquer dans un tel projet, mais je me disais qu’on allait traverser le pont quand on serait rendu à la rivière…

Ben en ce moment, la rivière est sous mes pieds, car je suis sur ledit pont et il me paraît long en titi!

Je savais bien que ça n’allait pas être une partie de plaisir, que le plan ne fonctionnerait pas comme je l’avais prévu et qu’on allait rencontrer quelques mauvaises « surprises » en cours de route…


Imprévu #1

Eh bien, ça n’a pas été long que la première surprise nous a sauté au visage : un foutu tuyau d’eau qui descend exactement à l’endroit où on avait prévu mettre l’îlot… MISÈRE!

Je dois donc attendre la venue de l’entrepreneur, mardi matin, pour évaluer la situation et voir si on peut dévier ledit tuyau afin qu’il ne gâche pas mon beau plan de cuisine.

Je peux vous jurer que tous mes doigts et mes orteils sont croisés pour trouver une solution qui ne coûtera pas les yeux de la tête.


Imprévu #2

Deuxième mauvaise surprise : en retirant la parquèterie, on a réalisé que le sous-plancher était en ripe de bois et non en plywood, ce qui fait que la surface n’est pas parfaitement égale. Comme nous avons choisi un plancher flottant de vinyle comme nouveau revêtement, qui est beaucoup plus flexible que du bois naturel, on a réalisé qu’on pouvait sentir les imperfections sous nos pieds… MISÈRE!

Ainsi, deux solutions s’offrent à nous : soit on ajoute une sous-couche en mousse qui, on l’espère, arrivera à camoufler les imperfections, soit on pose le nouveau plancher par-dessus la parquèterie, ce qui créera toutefois un dénivelé avec les garde-corps.

On n’a pas encore pris notre décision, car une fois de plus, on va attendre les conseils de l’entrepreneur, qui arrive demain matin.


Conseil de (non) pro

Bref, mon conseil numéro un lorsque vous entreprenez un projet réno d’envergure : faites des plans flexibles et allouez un budget supplémentaire de 20% pour les imprévus. Comme ça, vous allez être prêts à toutes éventualités!

Sur ce, je retourne à mon chantier…