Quand la vie nous fait douter…

Le temps des Fêtes approche avec son lot de festivités, de joies et de partys de famille. Mais aussi, de bilans. Ma « nouvelle vie » a débuté il y a deux ans. Et il y a quelque temps, j’ai senti le besoin de m’arrêter et de me demander si j’avais fait le bon choix.

Je vous explique…

Je suis une fille de l’Abitibi, qui a fait ses études à Québec. J’ai trouvé un travail (que j’adorais) dans un tout petit village perdu dans le bois, en haute Mauricie. J’avais des amis, des loisirs, du gros bonheur quoi.

Puis, BAM : je l’ai rencontré!

Il était merveilleux. Sauf qu’il habitait à 400 km. Et qu’il avait 3 enfants.

Comme je suis plutôt du type positive, j’ai refait mes boîtes (pour une xième fois dans ma vie!), j’ai tout mis dans un trailer et je suis partie pour la Montérégie.

Je me disais qu’au pire, si ça ne marchait pas, j’avais juste à revenir, non?

Mais tout était à refaire : me trouver un travail dans mon domaine, me faire un cercle d’amis, apprendre à vivre en « famille » une semaine sur deux…

Ç’a été tough, vraiment tough. Et ça l’est encore, parfois. Mais, chaque fois que je doute, que je me sens toute croche, il y a lui. Lui pour me rappeler pourquoi j’ai fait ce choix et pourquoi je ne veux pas abandonner.


Ma petite aventure

J’ai toujours rêvé de voyager à l’étranger. J’ai toujours admiré ceux qui partent faire le tour du monde, pour plusieurs mois, avec leurs sacs à dos. Même si je n’ai jamais visité l’Australie ou la Norvège, ma petite aventure, je la vis tous les jours. Et des fois, je suis encore dépaysée et je m’ennuie de mon petit village, où tout me semblait si simple.

Mais, tout ce que j’ai ici, je ne l’aurais jamais eu là-bas.

On ne s’attend pas toujours à ce que les grandes aventures ressemblent à ça. On se fait pleins de scénarios, on espère que ceci ou cela va arriver, on se dit qu’on est sûrement due pour de graaaaandes choses. Mais, quand la vie décide de nous faire vivre quelque chose d’exceptionnel (mais oh combien épeurant!) et qu’on saute dedans à pieds joints, les plus beaux moments de bonheur s’offrent à nous.

Faut juste être prête à les attraper!


J’espère que vous vivez votre petite ou grande aventure pleinement et que, à tout le moins, les bons moments prennent plus de place que ceux difficiles. Parce que je crois fermement qu’il faut dénicher le bonheur où il se cache, puisqu’il ne viendra pas à nous…

Et vous, quels sont vos trucs pour attraper le bonheur?

  • Josée Gazaille

    J’ai vécu la même chose que toi, moi aussi j’avais une vie, des amis, ma famille et mon travail. Et j’ai tout quitté pour aller rejoindre celui, qui fait mon grand bonheur aujourd’hui et comme toi… il m’arrive de me remettre en question!!! Mais il est toujours là présent à mes côtés, toujours.