Quand décembre est synonyme d’invasion de lutins!

Dès le début décembre, depuis quelques années, les réseaux sociaux et nos maisons québécoises voient apparaître ces petites créatures humanoïdes à l’esprit follet, ces êtres légendaires et malicieux qui vivent la nuit :

les lutins de Noël !

Mais cette année, l’esprit des Fêtes a envahi la province plus tôt ! Nos réseaux sociaux affichaient déjà, avant le 1er décembre, des milliers de photos d’enfants ayant pris leur lutin au piège avec des galettes et découvrant les innombrables mauvais tours que leur lutin leur a joués pendant la nuit. Car selon la légende de grand-papa Régis, ce résident de Métabetchouan qui est à l’origine de ce phénomène grandissant, les lutins ne s’animent que lorsque la maisonnée est endormie.

772820-celui-quon-appelle-grand-pere.jpg
Régis Tremblay, le créateur de la légende des lutins de Noël

Il faut savoir que ce petit être enjoué quittera sa maison d’accueil dans la nuit de Noël pour retourner au Royaume du Père-Noël. Il remettra alors sa liste de recommandations à l’ancêtre, qui décidera si les chérubins méritent leurs cadeaux.


Nouvelle Tradition

Si vous voulez mon avis, bien que cette tradition me dérange un peu en raison du fait qu’elle est devenue rapidement virale et qu’elle oblige certains parents à entrer dans la danse pour éviter que leurs enfants ne soient mis à l’écart de leurs amis vantant les coups de leur lutin, j’avoue avoir souhaité que mes filles rajeunissent de quelques années pour pouvoir mettre à profit ma créativité débordante !

Je n’aurais probablement pas eu besoin de beaucoup de suggestions pour m’amuser à leurs dépens et faire passer ma douce folie sur le dos de l’espiègle lutin !

mot-bricolin
Une idée de Martine Gingras !  www.banlieusardises.com

Créativité débordante !

L’an dernier, une amie en panne d’inspiration a fait appel à mon imagination pour son lutin de maison, qu’ils avaient nommé Bêtise. Le lutin le plus affreux que je n’ai jamais vu !

les_lutins_sont_parmi_nous_670

Entre nous, on peut se le dire, ils ne sont pas tous très jolis ces petits bonhommes aux grandes oreilles et au petit nez retroussé !

Je lui ai alors suggéré d’envelopper l’affreux Bêtise dans un sac de plastique, de le plonger dans un pot d’eau et de l’envoyer au congélateur pour la nuit. Résultat : un Bêtise transformé en sucette glacée !

Le lendemain, elle m’a appelé pour me mentionner, à voix basse et en riant, que ses filles n’avaient pas du tout apprécié l’idée. Je les entendais pleurer à chaudes larmes et crier :

Maman, Bêtise est tout mouillé ! Il est insulté et ne voudra pas revenir chez nous !

C’était hilarant !

Pour les parents, les proches parents ou les amis en panne d’inspiration, je recommande un site internet commandité par Pomango, qui met en vedette le Lutin de Noël. En arrivant sur le site, vous devrez d’abord choisir l’option parents ou enfants. Du côté parents, vous retrouverez une foule de tours originaux (il y a en a davantage sur la page Facebook associée au site), des produits dérivés (dont des livres et les fameux lutins) et une section conseil. Du côté enfants, la formule est plus simpliste, mais un petit jeu d’action/réaction s’y trouve et un cahier à coloriage.

Une petite recherche sur Google et Pinterest vous permettra aussi de découvrir une multitude de sites et d’images sur le sujet. Des recettes de galettes aux idées de tours à jouer, en passant par des blogues de mamans… et même d’enfants !


Version adulte

Si vous n’avez pas d’enfants ou si, tout comme moi, vous redoutez d’entendre l’ado vous répondre « C’EST OUT ÇA, MOM ! C’EST PAS COOL PANTOUTE ! », eh bien lâchez-vous lousse et optez pour la version plus osée du lutin de Noël… tel qu’en témoignent les images ci-dessous.

Mais un petit conseil à retenir :

N’OUBLIEZ PAS QUE C’EST LE MÊME LUTIN QUI REVIENDRA CHEZ-VOUS L’AN PROCHAIN ! IL NE FAUDRAIT SURTOUT PAS BRISER LA TRADITION, MESDAMES !