Pretty Ballerinas: Le rêve de toutes filles

blog-pretty ballerinas

Une fille qui n’a pas de ballerines dans sa garde-robe est une fille que l’on pourrait qualifier de… PETITE ! Pour moi, c’est tout le contraire. En tant que « grand’ parche », les ballerines constituent l’essentiel de ma collection de chaussures. Parce qu’avec des talons de 3 pouces, quand tu mesures 5’10, tu dépasses le 6 pieds et je ne sais pas si c’est psychologique, mais c’est trop pour moi !

Une compagnie de chaussures que j’affectionne tout particulièrement, mais dont je ne possède aucune paire en raison des prix qui dépassent légèrement mes moyens (environ 250$/paire), se nomme Pretty Ballerinas. Vous aurez donc compris qu’il ne s’agit ici que d’une inspiration (lire : un rêve).

Pretty Ballerinas a ouvert sa toute première succursale nord-américaine en septembre 2009, ici-même, à Montréal (392, Av. Victoria). Terminés les achats en ligne hasardeux et les frais de livraison époustouflants. Désormais, on n’a qu’à se déplacer dans la coquette boutique de Westmount pour enfiler ces petits bijoux qui complètent parfaitement nos tenues, des plus classiques aux plus flyées.

Pour le printemps 2015, cette compagnie espagnole (qui fabrique des chaussures haut de gamme depuis quatre générations) propose la collection la plus estivale et colorée jamais présentée. On aime!

Les souliers plats se classent donc dans 5 catégories distinctes pour la saison chaude, soit:

 

ballerina-swarovski-Faye black suede $365

« Les cristaux Swarovski »

365$

 ballerina-graffiti-Ella graffiti print with coral tassels $280

« Graffiti »

280$

 

ballerina-imprimé animal-Faye animal print with green and fuchsia $275

« Les imprimés animaux »

275$

 ballerina-jardin de fleurs-Ella butterfly oasis $240« Jardins de fleurs »

265$

 

ballerina-piquenique-Ella woven yellow and orange patent $290

« Piquenique sur la plage »

290$

 

Que vous soyez plus du type loafers, ballerine à bout rond ou pointu, Pretty Ballerinas offre un assortiment coquet à souhait qui saura plaire à toutes les grandes filles de ce monde… à condition d’en avoir les moyens, bien sûr ! (Sinon, vous ferez comme moi et rêverezzzzz)

Vivement le retour des beaux jours !