Ca y est… je suis prête à te laisser partir

Ç‘a été long et pénible, mais ça y est : maintenant, je suis prête, je suis solide.

Des amours qui se brisent, des chemins qui se séparent, bah on le sait : il y en a eu et il y en aura toujours. C’est juste que, quand c’est rendu ton tour… c’est pu tant comique.

Il y a quelques mois (quand je ne pouvais penser aux paroles de la chanson « on s’est aimé comme on se quitte » sans brailler ma vie, ou quand je ne pouvais entendre ton nom sans que le cœur me kick dans le chest), jamais je n’aurais pu imaginer vivre cette paix intérieure que je ressens aujourd’hui.

Parce que tout est clair, parce que le temps a fait son œuvre, parce que c’est la vie.


Notre histoire

En amour, les chapitres s’écrivent, s’enchaînent et parfois, l’histoire s’arrête. C’est comme ça, on n’y peut rien. Sauf que maintenant, je sais que ce n’est ni de ta faute, ni de la mienne. Le livre de notre histoire d’amour n’a pas été un Best-Seller… mais, ça ne veut pas dire qu’il n’est pas intéressant à lire, ou qu’on n’en a rien appris.

Loin de là.

Pendant des mois, il y a eu des larmes, des crises, des incompréhensions, des hauts et des bas dans ma tête, qui swignait tout le temps entre « espoir » et « sentiment d’échec ». Mais, la vie est quand même bien faite. C’est comme s’il y avait toujours une p’tite surprise faite sur mesure pour nous… juste là-bas, au détour.

La tristesse a laissé place au courage et le courage à l’acceptation : c’est over, c’est done, c’est fini pour nous deux

Notre relation a changé de peau et est devenue un semblant d’amitié. Une p’tite amitié fragile et encore maladroite, mais bon… C’est bien normal, dans l’fond. On a même fait des rencontres, on s’est laissé devenir nouveaux en se respectant malgré les petits soupirs nostalgiques.

On se regarde maintenant prendre le chemin de notre nouvelle vie et, malgré le petit fond de chagrin qui reste, ben on l’accepte. Je l’accepte…

Ça va bien aller, tu vas voir. J’te laisse derrière moi, maintenant. J’te lâche la main…

Petit bisou sur le front et sourire en coin. On s’est aimé comme on se quitte.

Pis ça aussi, ça fait parti de la vie