Ma première expérience au Lolë White Tour

Lolë White Tour
Facebook de Lolë Women

Les rues du Vieux-Port de Montréal sont assaillies par une mer de yogis. Des milliers de personnes, toutes vêtues de blanc, se préparent à participer au Lolë White Tour.

L’ambiance est à la fête, plusieurs prennent des selfies, d’autres s’enlacent, alors que certains cherchent le tapis parfait pour s’adonner à la plus grande séance de yoga à Montréal.

Et c’est le cas de le dire. Exactement 7003 adeptes ont pris part à un cours hors du commun au coucher du soleil.

7-0-0-3 personnes!!

Lolë White Tour

La professeure de yoga Geneviève Guérard a de quoi être nerveuse. L’ex-première danseuse des Grands Ballets Canadiens s’apprête à donner le cours le plus grandiose de sa carrière.

«J’essaie de m’enlever de la pression en me disant que ce n’est pas moi la vedette, mais bien le yoga, souligne-t-elle. Je pensais que j’étais super calme, mais je n’ai pas vraiment dormi de la nuit parce que j’étais trop excitée.»

Impossible de ne pas ressentir cette fébrilité lorsqu’on voit des milliers de yogis envahir le Quai Jacques-Cartier. J’ai moi-même hâte de vivre cette expérience unique.

Première étape: trouver un tapis libre qui nous convient. Une fois que c’est fait, on se prépare et on attend. Au moment où le soleil se couche peu à peu, la renommée Seane Corn donne le coup d’envoi.


Une séance «intime»

Pendant qu’on exécute une série de postures, on aperçoit le ciel rosé et les oiseaux qui tournoient au-dessus de nous.

À ma gauche, à ma droite, devant moi et derrière moi: que du blanc, symbole de la paix. J’imagine déjà de quoi a l’air le spectacle du haut de la scène centrale. Ça semble surréel.

«Ce qui me fait le plus peur, c’est d’être vraiment émue et de pleurer», m’avait confié Geneviève

Eh bien lorsque vient le temps pour elle de nous guider dans son univers, sa gorge nouée l’empêche quelque peu de parler. Submergée par ses émotions, l’ancienne ballerine prend une brève pause après avoir versé plusieurs larmes.

«On est juste entre nous, c’est intime», lance-t-elle au public.

On la croit presque. Même si on est 7003, on se sent comme dans un cours de seulement une dizaine de personnes.

«C’est émotif. Une fois la séance terminée, les gens ont une connexion, m’avait expliqué Nathalie Binda, vice-présidente marketing de Lolë, avant le début du cours.

«C’est le pouvoir de la communauté, de venir ensemble et de s’unir pour véhiculer un message fort. On voit bien l’union avec soi-même et avec les autres. C’est le message de paix.»

Lolë White Tour


Au clair de la lune

Oui, tout le monde semble en symbiose. On ferme les yeux à plusieurs reprises au son de la voix des professeurs afin de se recentrer.

Lorsqu’on les rouvre, la nuit est tombée. La lumière de la pleine lune et de la petite chandelle offerte éclairent nos mouvements.

Lolë White Tour
Facebook de Lolë Women

Ensemble, on encourage la pratique du yoga.

Ensemble, on lance un message de paix.

Ensemble, on s’engage, on s’active.

Ensemble, on quitte cette séance le cœur léger et l’esprit libre.

Live Out Loud Everyday

Un puissant message véhiculé par Lolë à travers un rassemblement qui marque l’imaginaire.