Pourquoi j’aime Pokémon GO

pokémon cover

Début 2000, j’avais environ 8 ou 9 ans et on allait passer la journée chez ma tante en famille, mais dans mon cas, c’était surtout pour voir mon cousin et ma cousine. Ce n’était jamais bien long, 5 minutes après être arrivé à destination, on sortait dehors ou on se dirigeait vers le salon pour jouer aux Pokémon pendant des heures.

Bref, les Pokémon ont fait parti de mon enfance!

pokémon gifVoici quelques faits (saillants!) qui prouvent que j’étais une vraie fan:

  • Un jour, j’ai gaffé et j’ai échappé mon Squirtle dans la toilette, que j’ai flushé par inadvertance. J’ai tellement pleuré que j’ai saigné du nez (no joke!).
  • Un jour, il y a eu un épisode à Télétoon où la flamme de Charmander s’était éteinte… J’ai encore pleuré, mais mon nez est resté intact cette fois-ci (ouf!).
  • L’un de mes premiers dessins recopiés à main levée était… Bulbasaur!

Par la suite, les années ont fait leur travail et j’ai connu les pogs en carton et les billes, le aki (j’étais tellement nulle), l’émission Charmed et Smallville… Des beaux souvenirs de jeunesse, quoi!


L’arrivée de Pokémon Go

Ce 6 juillet, les derniers de la Génération Y ont eu un coup de pelle en pleine face, gracieuseté de « Madame Nostalgie ».

Les Pokémon sont de retour!

La folie Pokémon Go a fait le tour du monde et engendre des milliers de dollars chez Nintendo. Pays par pays, le jeu devient accessible et tout récemment, le dimanche 17 juillet pour être plus précise, les Canadiens ont enfin eu accès à leurs premières Pokéballs. Victoire!

pokémon joueurs

Du coup, les réseaux sociaux sont devenus un beau journal intime, pas intime, pour la populasse. On traite les joueurs de pas de vie, de gros (!?), de cons, de zombies et j’en passe.

On pourrait aussi faire le cumulatif des accidents bêtes qui sont arrivés depuis la sortie du jeu, mais disons que vous devez remettre un crayon de cire à 2 personnes; l’une va s’en servir pour dessiner, l’autre va en manger la moitié et se mettre le reste dans le nez. Bref, il y aura toujours des utilisateurs pour s’en servir tout croche.


Qu’y a-t-il de pertinent avec Pokémon Go?

T’sais quand on pose les bonnes questions, on a les bonnes réponses! *Clin d’oeil aux haters!*

Le jeu de Pokémon Go est comparable à du GéoCaching. Partout à travers le monde se cachent des Pokémon. À l’aide d’un cellulaire, on peut donc les trouver en les découvrant via une carte de style Google Map.

On voit nos rues, nos rivières, nos parcs… Certains lieux précis, des musées, des parcs, des monuments et des commerces, entre autres, sont soit des Pokégym (pour entraîner et faire combattre les Pokémon) ou bien des Pokéstop (pour ramasser des bebelles, pokéballs, etc.) On doit donc se rendre sur ces lieux pour utiliser ces services.

Entre temps, on attrape des Pokémon et via la caméra de notre mobile on les voit sur le sol, devant nous. Vive la technologie!

pokémon écran

Parmi les bebelles qu’on ramasse dans un Pokéstop, il y a des oeufs à faire éclore pour avoir d’autres Pokémon. Sauf que pour les faire éclore il faut MARCHER sur 2km, 5km ou même 10km. Pas conduire là!!

Attends minute toé là, t’es en train de me dire que tu dois te bouger les fesses et marcher pour avancer dans le jeu?

Eh ben oui! Ce n’est pas d’hier qu’on attendait ce genre de jeu pour faire bouger les jeunes, hein!


Observation des joueurs

Tout à l’heure, je me suis promenée en ville pour voir ce phénomène à l’oeuvre. Il faisait gris, il pleuvait un peu, mais il y avait des jeunes dehors…

DES JEUNES DEHORS!

Ils se promenaient sur les trottoirs en petites gangs en jetant un coup d’oeil sur leur mobile et devant eux. J’ai vu 2 gars d’environ 17 ans sortir d’une voiture et se diriger vers des plus jeunes de 13/14 ans. Ils ne se connaissaient pas, mais au bout de quelques secondes, ils sont partis tous ensemble pour continuer leur chasse aux Pokémon en s’entraidant.

Pendant que certains chialent, il y a des jeunes dans les rues qui rencontrent de nouvelles personnes, découvrent des recoins intéressants de leur propre ville et qui – SURTOUT! – profitent du plein air.

Même que dans d’autre cas, le jeu sort les gens de l’isolement, de la solitude.

Je cherche encore où est le mal dans tout ça… Mais entre temps, j’ai capturé Pikachu!!

pokémon amis