Je fais partie de la pire génération pour tomber amoureuse…

pire-generation-rencontrer-date
Young girl looking out behind the cafe window

Un ami m’a dit un jour : l’amour à notre temps, c’est comme un magasin à bonbons : tu remplis ton sac, les goûtes et les essaies jusqu’à ce que tu trouves TA sorte de bonbons préférés.

Et c’est tellement vrai !

Selon moi, je fais partie de la pire génération pour tomber amoureuse !

Je ne compte plus les fois où j’ai daté un gars et après quelques rendez-vous (ou après quelques nuits passées ensemble), on m’a dit « J’ai pas de raisons rationnelles, mais… ça ne fonctionnera pas nous deux ». Parce qu’avec les sites et applications de rencontres comme Tinder, si tu ne trouves pas la personne de tes rêves, tu « swipes » et… au suivant !

Je vous rassure, ce n’est pas mes intentions, mais… c’est comme ça!

Et on va se le dire, depuis un bon bout de temps, ce que je veux, c’est de trouver l’amour.


Envie et admiration

pire-generation-tomber-amour

C’est difficile être célibataire quand tes meilleures amies, avec qui tu passes le plus clair de ton temps, sont en couple avec leurs chums depuis une dizaine d’années.

Parce qu’au plus profond de toi, leur amour t’inspire et tu veux vivre ça, toi aussi.

  • Tu les admires.
  • Tu les envies.

C’est difficile d’être célibataire quand tes partys de noël ont lieu le matin, que c’est un brunch au lieu d’un souper, parce que les enfants font la sieste.

Parce qu’au plus profond de toi, tu veux aussi un enfant.

  • Tu les admires.
  • Tu les envies.

C’est difficile d’être célibataire quand tu vas faire ton épicerie, seule, et que tu croises des couples qui discutent de leurs menus.

Parce qu’au plus profond de toi, toi aussi tu veux pouvoir partager un repas à deux chaque soir.

  • Tu les admires.
  • Tu les envies.

C’est difficile d’être célibataire quand tu croises sur la rue un couple, marchant main dans la main, se regardant amoureusement.

Parce qu’au plus profond de toi, tu veux être celle pour qui rien d’autre ne compte autour de lui.

  • Tu les admires.
  • Tu les envies.

C’est difficile d’être célibataire quand le soir, chez toi, tu écoutes un film sans personne sur qui te coller. Certes, il y a eu des soirées où il y avait quelqu’un, mais…

Parce qu’au plus profond de toi, t’as besoin d’affection.

  • Tu les admires.
  • Tu les envies… encore.

C’est difficile d’être célibataire quand au restaurant, tu es la seule de ta gang qui n’est pas en couple et qui paie seule sa facture.

Parce qu’au plus profond de toi, être la numéro 3, c’est pas ton but ultime.

  • Tu les admires.
  • Tu les envies… à nouveau.

Magasiner l’amour

pire-generation-rencontrer-date

Oui, c’est difficile être célibataire dans une génération où tu magasines l’amour. Où tu ne peux te contenter du présent et de ce que tu as en face de toi.

Dans une génération où tu veux toujours plus, où c’est tellement plus facile de bloquer un numéro de téléphone ou un compte Facebook que de s’expliquer face-à-face.

Je fais définitivement partie de la pire génération pour tomber amoureuse !

peut-on prendre le temps de s’aimer, à la place ?