Et si on offrait la lecture en cadeau, pour Noël?

lecture en cadeau, cover
Photo Annie Spratt, Unsplash

Le Salon du livre de Montréal se terminait dernièrement. Pour moi, cet événement a toujours été synonyme du début de la période des fêtes et de l’achat de plusieurs livres à dévorer dans les semaines suivantes.

Chez moi, la lecture a toujours occupé une grande place et eu une grande importance

Je ne sais pas si mon goût prononcé pour tout ce qui touche aux livres aurait été différent si j’avais grandi dans un autre environnement. Mais, chose certaine, j’ai eu la chance de ne jamais avoir à me priver de livres et j’apprécie ce privilège tous les jours.


La lecture en cadeau

Il y a quelques années, j’ai découvert le programme La lecture en cadeau de la Fondation pour l’alphabétisation et j’ai été très touchée par leur mission. Depuis 18 ans, cette initiative vient en aide aux enfants de 0 à 12 ans qui vivent en milieux défavorisés à travers le Québec.

Elle vise à prévenir les difficultés de lecture et d’écriture susceptibles de mener au décrochage scolaire, puis à l’analphabétisme.

lecture en cadeau

De savoir que tant de jeunes sont privés non seulement de livres, mais de l’opportunité de développer leurs compétences en lecture, m’a toujours brisé le cœur. Qu’ils soient privés de la possibilité de voyager, de découvrir, d’aimer, d’apprendre, de rire, de pleurer et de grandir à travers les livres, qu’ils soient privés de la beauté et de la richesse des mots est d’une telle injustice pour moi.

Ainsi, de savoir que ce programme travaille pour remédier à cette situation me réjouit et me remplit espoir.


La collecte

Chaque année, pendant les mois de novembre et décembre, le grand public est invité à faire don d’un livre jeunesse neuf, dans l’un des 286 points de collecte au Québec. Les livres sont ensuite distribués aux enfants au mois de mai suivant.

Depuis que j’ai découvert ce programme, chaque année, ma mère et moi avons comme tradition de choisir un livre neuf pour enfant pendant notre journée annuelle mère-fille au Salon du livre et d’en faire don.

Depuis que ce programme a vu le jour, près de 500 000 livres ont été distribués et cette année, l’objectif est d’en recueillir 65 000. L’objectif annuel croît rapidement au fil des ans et de plus en plus de gens connaissent ce programme et y participent.

lecture en cadeau, fillettes
Photo Ben White, Unsplash

Cette année, j’ai voulu m’impliquer davantage et j’ai choisi d’être bénévole au kiosque de La lecture en cadeau, au Salon du livre. Quelle expérience enrichissante! J’ai été plaisamment surprise par le grand nombre de personnes qui m’ont dit participer chaque année et j’ai été très heureuse de pouvoir partager et faire découvrir ce programme et cette cause à nombreuses autres personnes qui ne la connaissaient pas encore.

J’ai vu des parents expliquer à leurs jeunes enfants ce qu’est la générosité, le partage et le plaisir de donner!

J’ai vu des gens déposer fièrement un livre qu’ils avaient soigneusement choisi. Des amoureux des livres souhaiter faire une différence dans la vie d’enfants défavorisés qui n’ont pas l’occasion de grandir dans un environnement rempli d’histoires et de magie, mais qui, grâce à ces dons, auront la chance de recevoir un livre neuf bien à eux… peut-être même le premier!


Geste d’entraide

Le temps des fêtes est à nos portes. Cette période représentée dans les films et les chansons comme le plus beau temps de l’année éveille un sentiment d’entraide et de don de soi chez beaucoup de personnes. Offrir la possibilité de développer son imaginaire à un enfant m’apparaît comme un geste si beau et si simple à poser.

Jusqu’au 31 décembre, il est donc possible d’offrir un livre jeunesse neuf ou encore un don en argent, dans l’un ou l’autre des points de collecte au Québec.

Alors mesdames, à votre tour d’offrir la lecture en cadeau!