Netflix, Disney Plus, Tou.TV, Amazon Prime Video… Comment s’en sortir?

Photo de Glenn Carstens-Peters sur Unsplash

Il y a quelques jours, la chaîne Disney Plus était lancée en grande pompe au Canada, créant un buzz si énorme que le géant de l’animation a plus ou moins planté.

Avec raison! Il y avait de quoi virer fou de pouvoir se clencher les films qui ont marqué notre enfance…

Malgré Yoopa, la Zone jeunesse Télé-Québec et Radio-Canada, les parents sont pas mal heureux de voir arriver cette nouvelle offre sur le marché. Pis nous, les adultes sans enfants, on est heureux aussi. Bien oui! Sauf qu’à bien y penser… ce serait mon combientième abonnement?

J’ai comme perdu le fil…


Le gros buffet

Depuis l’arrivée du streaming des films et séries, le « buffet » grossit à vue d’oeil. Netflix, Hulu, HBO, CraveTV, Amazon Prime Vidéo, Tou.TV et maintenant Disney Plus. C’est bien beau se débrancher du câble pour faire une économie, mais ton 70$ remis dans ton p’tit cochon, vient de disparaître la seconde suivante dans tes six autres abonnements.

T’as le droit, j’ai le droit… évidemment! Mais avouons qu’avec une si grande offre, il est quasi-impossible de pouvoir en profiter à 100%. Dans le sens où, pour un seul abonnement, tu as tellement de contenu que tu pourrais rester devant l’écran tous les jours et ne viendrais à bout qu’après.. un an?

Bon le calcul n’est pas exact, mais de toute façon, je te souhaite très fort d’avoir un emploi ou des activités qui te permettent de décoller un peu des écrans…

Alors, on s’en sort comment? On choisit quoi? Y’a tellement d’options que j’en fais une crise de nerfs!


Quoi choisir?

Chaque offre est bien différente (au moins ça de gagné!). La plupart d’entre elles ont du contenu exclusif, dont HBO avec Big Little Lies ou Netflix avec Stranger Things. Disney, Ben c’est du contenu de Disney, mais aussi Pixar, Marvel et Discovery. Même chose pour Tou.TV et Véro.TV, mais pour du Québécois qui parfois, est disponible l’année suivante sur Radio-Canada.

Bref, sur le coup, on se dit : ok, je vais choisir la chaîne qui correspond le plus à mes goûts et mes besoins. Sauf que… je veux écouter Big Little Lies pis Stranger Things, mais y’a aussi la série M’entends-tu qui a l’air écœurante! J’fais quoi? Je m’abonne à tout?

Voilà… la diversité de l’offre ne rend pas la chose facile pour certaines,
voir plusieurs (dont moi!).

Ce qui m’emmène au deuxième questionnement: est-ce que je vais devoir me ruiner ou bien me priver de toutes ces émissions?


La technique du « In & out »

Je suis une consommatrice de streaming depuis les (presque!) débuts de Netflix et récemment débranchée du câble. Vivement l’antenne qui me permet de caster les chaînes de base. Mon objectif était d’abord de faire une économie, si petite soit-elle, mais aussi de réaliser qu’avoir 50 chaînes, alors que j’en écoute que deux ou trois par temps perdu… ben… ciao bella!

Sur le coup, je suis heureuse, je ne paye que mon Netflix: simple de même. Puis soudain, j’ai envie de me lancer (avec retard) dans District 31. Je m’abonne donc à Tou.TV pour me clencher la première saison en un temps éclair.

Et puis BOOM, Disney Plus apparaît! Eh merde… c’est trop pour moi…
J’fais quoi maintenant?

J’ai décidé d’adopter la technique du In & out, parce que, tiens-toi bien, un abonnement streaming n’est pas un engagement éternel!

Après réflexion, maintenant que Nadine Legrand n’est plus (j’espère que t’es au courant), et que mon autre série préférée ne se poursuit qu’en janvier 2020, j’ai eu envie de prendre un break de Tou.TV. Désolé, mais nous allons reprendre notre relation l’an prochain…

Mais, oh que vois-je: une porte ouverte pour une autre offre de streaming: Yeah!

C’est ainsi que j’ai choisi de me limiter à deux abonnements à la fois!

Puis, quand on y pense, est-ce qu’on va vraiment se taper huit séries en même temps? Bon, il y a des films aussi, mais tu peux patienter le mois prochain, en plus que les sorties sont souvent annoncées à l’avance. Tu n’as qu’à prévoir le coup et voilà!


Mes choix

Bref, dans mon petit foyer, ce sera Disney Plus pour les Fêtes et probablement qu’un break de Netflix va s’imposer, puisque j’ai terminé mes séries préférées. Je pourrai ainsi tester une autre offre ou carrément laisser le champ vide.

Chose certaine, mes dépenses n’iront pas plus haut qu’une vingtaine de dollars par mois, et ce, malgré la dizaine d’offres existantes.

Et toi, à quoi es-tu abonnée?