Minimalisme – 3 étapes pour vivre simplement

Minimalisme, mode de vie

On est dans une ère où la technologie ne fait que progresser. On paye notre café Starbucks sur le coin de la rue avec notre Apple Watch d’une main, pendant qu’on défile notre feed Instagram de l’autre…

On se promène avec nos nouveaux souliers qu’on s’est achetés la semaine dernière en fantasmant déjà sur la prochaine paire qu’on veut commander sur le nouveau site tendance.

Les besoins qu’on se créés sont flagrants!

On se rend même anxieux d’avoir la dernière « bebelle » de l’heure pour impressionner ceux qui nous entourent…

Je pense donc qu’il est important, à un moment ou un autre, de prendre le temps de s’arrêter et de regarder nos habitudes de consommation.

Ça fait un bout de temps que le style de vie minimaliste me fascine, alors j’ai décidé de vous présenter 3 petits trucs simples & rapides pour vous conscientiser à ce mode de vie qui, en 2017, fait de plus en plus jaser.


#1: SE DOCUMENTER, LIRE, S’INFORMER

Minimalisme, livre rose

Je suis tombée sur un documentaire Netflix qui s’appelle The Minimalists. Girl, si tu ne l’as pas encore écouté, c’est le temps de le faire (je l’ai écouté au moins 4 fois en deux semaines, no joke!).

Depuis ce jour, c’est quelque chose qui me fascine énormément. J’ai commencé à lire des blogs, je me suis loué des livres, dont un qui m’a beaucoup interpelée, « Le pouvoir étonnant du rangement », de Marie Kondo.

Psssit! « En as-tu vraiment besoin », de Pierre-Yves Mcsween, est le prochain sur ma liste.

La première étape est de s’informer avec des sources fiables et non sur ce que les autres disent ou pensent. Parce que oui, de nos jours, il y a encore beaucoup de préjugés sur ce mode de vie (non, ce ne sont pas tous les « Minimalistes » qui vivent dans le fond des bois, sans électricité et qui chassent leur propre nourriture pour survivre).

En se documentant, on réalise à quel point ceux qui ont opté pour ce mode de vie ont le bonheur tellement plus facile. C’est juste tellement beau à voir…


#2: ANALYSER VOTRE BUDGET ET VOS DÉPENSES

Minimalisme, feuilles vertes

Deuxièmement, je crois que pour être conscient de sa propre vie, il faut d’abord être conscient de son portefeuille. Faites-vous un tableau, avec une colonne pour vos dépenses et une pour vos gains. Dans le dernier mois, regardez dans quoi vous avez dépensé le plus d’argent. Pour chaque dépense, posez-vous la question :

Est-ce que j’en ai vraiment besoin?

Si la réponse est non, demandez-vous :

Est-ce que ça me procure du bonheur? (du vrai bonheur là…)

Si la réponse est encore non… Ciao bye dépense inutile!

Si vous êtes du genre techno, l’application Mint est une merveille! Elle se connecte directement sur vos comptes bancaires et vos cartes de crédit pour analyser vos dépenses. Vous pouvez donc vous régler des alertes quand vous atteignez un montant X dans une catégorie spécifique.

Parce qu’on sait toutes que les restos et le magasinage, ça peut aller vite quand on ne s’impose pas de limite


#3: FAIRE UN GROS MÉNAGE

Minimalisme, garde-robes

Yay : mon étape préférée!

On se débarrasse de TOUT ce qu’on n’utilise pas et que l’on garde « au cas où on en aurait besoin ».

Mais là, je ne parle pas du ménage d’après-midi en écoutant ta musique et en buvant du vin… (bin, le vin ça passe, mais la musique: NOWAY!) Tu dois être consciente, car le but est de prendre chaque vêtement, chaque objet, chaque accessoire, et de se demander s’il est vraiment utile. Personnellement, en une semaine je me suis débarrassée de 10 sacs de linge et de 5 gros sacs d’objets et accessoires.

Je vous jure qu’après avoir fait cette étape, vous vous sentirez mieux et les gens qui vous entourent s’en rendront compte.

J’ai pu constater à quel point je m’entourais de choses inutiles, qui n’avaient plus leur place dans ma vie. Le principe est de se concentrer sur ce qui est vraiment essentiel dans notre vie. Avec la télévision et tous les magazines des Vedettes d’Hollywood qui nous entourent, c’est normal de penser que le succès provient des 24 paires de souliers et des 1847 morceaux de vêtements qui traînent dans notre garde-robe, mais c’est faux. (Ahhhhh, la beauté du marketing).

Le vrai bonheur est d’être conscient de soi. C’est de préférer la qualité à la quantité. Bref, la troisième étape n’est pas seulement de faire un ménage physique, mais aussi de vous départir des vieilles énergies pour faire de la place au positif.


Les VRAIS besoins…

Minimalisme, lunettes et feuilles

Évidemment, comme dans toutes choses, il y a des côtés extrémistes. Dans cet article, je vous parle simplement d’être conscient de votre mode de vie. De vous rendre compte des VRAIS besoins que vous avez, et non ceux que vous vous créez. De prioriser le fait d’être et non d’avoir.

Est-ce que le vrai bonheur consiste à avoir 10 sacs Michael Kors et la BMW de l’année?

Selon moi, le bonheur c’est beaucoup plus que ça. C’est un état d’être. Le fait de vivre en toute simplicité est la clef du bonheur. C’est quelque chose qu’on ne peut pas toucher, qu’on ne peut pas nous enlever.

Finalement, voici un petit truc : congèles tes cartes de crédit et quand l’idée te prendra de vouloir faire une dépense folle, le temps qu’elles dégèlent, l’envie devrait être passée….

Allez, ça vaut le coup d’essayer!

  • Ève BD

    J’aime beaucoup l’article😍 #clédubonheur
    Une question: t’as amenez ou tes sacs de linge toi?