Lettre à la jeune version de moi-même

lettre jeune version de moi

Salut toi! Tu sais, ça fait longtemps que j’ai envie de t’écrire. J’ai tellement de choses dans la tête dont j’aimerais te parler, mais malheureusement, je remets toujours à demain.

Mais aujourd’hui, quelques années plus tard, je décide de m’arrêter ici, dans le Starbucks su’l bord de la 40, pour te parler. Pour te dire ce que j’aurais aimé que tu saches…

voici donc les points qui m’ont fait passer des nuits d’angoisses, mais qui m’ont fait grandir.


Tout va bien aller

Premièrement, petite fille, je t’aurais crié (même hurlé) de ne pas t’inquiéter, car « tout va bien aller ». De ne pas t’inquiéter pour ces nombreuses fois où tu as cru que tu « pétais au frette », pour toute ces fois où tu étais tellement anxieuse que tu aurais donné ta vie pour que ça passe (et Dieu sait que c’est long avant que ça passe, dans ces moments-là). Que malgré le sentiment horrible de peur qui te pogne jusque dans les tripes: « tout va bien aller ».

source: www.hennkim.com

J’aurais aimé qu’on te dise que l’anxiété est un mécanisme de défense tout à fait normal, si tu sais comment bien la gérer.

Je t’aurais pitché une full de trucs, dès ton jeune âge, pour que tu sois prête comme une guerrière lorsque des situations stressantes allaient se pointer le bout du nez. Pour que tu saches que « tout va bien aller« .

Je t’aurais appris qu’il y a certaines choses qu’on ne peut pas contrôler et d’autres que oui. Que devant les situations incontrôlables, on ne peut rien faire d’autre que de lâcher prise. Que si tu te concentres sur les choses auxquels tu as du pouvoir: « tout va bien aller ».

Je t’aurais assuré que, malgré les coups durs, les échecs et les déprimes, tout fini par s’arranger. De voir ça comme des apprentissages, même si c’est dur de faire ressortir les côtés positifs.

Je t’aurais crié du plus fort que je peux de continuer à avancer, même si il y a tellement de brouillard sur la route et que tu ne vois plus ton chemin. Car au fond de toi, au plus profond, tu sais qu’il y a une petite flamme qui brûle et c’est pour ça que tu ne lâches pas.

Ton anxiété est ta plus grosse crainte, mais en même temps elle est ta plus grande force, celle qui fera en sorte que tout va bien aller.


Prends soin de ton petit coeur avant tout

Je sais aussi que tu as tendance à ouvrir ton coeur trop vite. À laisser entrer des gens dans ta vie et à t’attacher trop vite, parce qu’au fond, tu regardes juste le côté positif de ceux-ci.

Je t’aurais dis de faire attention à qui tu fais confiance, mais avant tout, de TE faire confiance!

Dès que tu as une bonne confiance en toi, ça règle un paquet de choses. Parce qu’à la fin, tout dépend seulement de toi.

source: www.hennkim.com

Je t’aurais prévenu aussi que les gens peuvent être très cruels, malgré tout ce que tu peux faire pour eux. Parfois, c’est la personne que tu aimes le plus et que tu penses connaître par coeur qui va te planter un couteau dans le dos. Certaines personnes attendent la moindre petite opportunité pour te rabaisser et j’aurais voulu que tu n’en tiennes pas compte, même si ça te fais beaucoup de peine.

Je t’aurais appris que tu dois sortir des relations malsaines, celles où il n’y a rien de positif. Fuis le plus vite possible, sans regarder en arrière. Parfois, l’amour n’est pas suffisant. C’est important de savoir ce que tu vaux et d’établir tes valeurs avant de te « pitcher » dans les bras de quelqu’un.

La confiance aussi, c’est important. Avoir confiance en soi avant d’avoir confiance en quelqu’un d’autre, c’est primordial. Il n’y a pas une personne au monde qui a droit de te faire croire que tu ne vaux rien.

Je t’aurais dit de prendre du temps pour toi et de te découvrir par toi-même. De prendre le temps de fleurir sans aller trop vite et de profiter de tous les bonheurs que la vie t’amène.

Tu sais, c’est important de prendre du temps pour toi. C’est important maintenant et pour tout les années à venir.


T’es capable

Pour finir, j’veux que tu saches que t’es capable. Même si tu pars de rien et que tu dois apprendre à marcher toute seule, comme une grande; tu vas y arriver. Tu dois essayer des nouvelles choses et même si tu as tellement peur et que tu en shakes et que tu te poses mille et une question, l’important, c’est que tu essaies.

C’est plate à dire, mais c’est le temps maintenant de te planter, pendant que tu es jeune et que tu as la vie devant toi. Je te confirme que tu es la meilleure, même si tu ne le sais pas. Si tu restes à la gare et regardes le train passer, tu n’avanceras jamais. Mais si tu fais le moindre effort pour y arriver, que tu sautes dans le train malgré tes craintes, j’te promet que tu vas y arriver.

source: www.hennkim.com

Les autres sont pas mieux que toi. Si eux sont capables, je te fais la promesse que tu es capable toi aussi. Je vois beaucoup de potentiel en toi et malgré les incertitudes que tu as face à la vie, tu es capable de beaucoup, beaucoup plus que tu le penses.

Je sais que la petite fille à qui j’écris est tout près de moi. C’est juste que ma petite tête est un peu mélangée et, quand je pense à toi, ça m’fais de la peine. Parce que je vois ton immense coeur, prêt à tout pour sauver la planète et faire rire tes proches. Tu es tellement pure que ça me brise le coeur, parce que je sais c’est quoi, être trop pure.

Je sais maintenant que je dois te prendre par la main et accepter que tu grandisses avec moi. J’ai encore du chemin à faire, mais je suis confiante qu’enfin réunis, ça va aller mieux.

J’espère que tu es prête parce que moi j’le suis. Tu dois me promettre par contre de laisser tes petites insécurités de côté et de sauter dans la vraie vie avec moi. En échange, j’te jure que je vais travailler fort pour qu’on aille la plus belle des vies. Que je vais faire attention pour que personne ne gâche l’estime que je m’efforce à nous bâtir, depuis toujours.

Mais de toute façon, comme je te disais tantôt, ça va bien aller, tu es capable,

ON est capable!

– Signé la version de moi, aujourd’hui.