Les voisins gonflables

On va se le dire, on est à l’ère ou être en couple, ce n’est pas toujours facile. On veut « toute » ou on veut rien « pantoute »!

On est dans une société de consommation où tout le monde rêve d’une belle maison, d’un char de l’année et en plus, il faut absolument faire un voyage avec les enfants en hiver ET en été. Aussi, c’est IN-CON-CE-VABLE de ne pas faire un voyage d’amoureux! Ah oui, j’oubliais : il ne faut SURTOUT pas manquer notre fin de semaine de filles à Tremblant au mois de juin (elles ne me le pardonneraient jamais!!!).

La déco du salon aussi, ça tape sur les nerfs rapidement. La laveuse brise? C’est bien plus le fun de magasiner la nouvelle frontale qui vient juste de sortir en magasin.

Moyen ou pas moyen, on va le faire pareil… et au pire on va mettre ça sur le crédit!

Puis après, c’est là que viennent les embûches… Le stress, les chicanes (souvent pour des niaiseries). On devient insécure, on boude parce que l’autre décide d’aller au resto avec ses amis. On va magasiner POUR NOUS, puis on revient avec des vêtements… pour LES P’TITS!

Comment se gâter? On ne l’sait plus!

On ne se fait plus de cadeaux de Noël, parce que notre cadeau, c’était notre voyage dans le Sud! Alors la magie… elle est rendue où ?


Les voisins

Il y a trop de fois où on se demande comment les voisins font pour avoir une si grosse et si belle maison.

– Regarde donc ça, ils se font installer une piscine !

– Ah ben, la voisine d’en face a changé sa voiture ! Je pourrais changer la mienne, moi aussi…

En discutant, au souper, on rit et on essaie de se consoler en s’disant qu’ils sont sûrement pas plus heureux que nous. Comme on dit : le gazon a toujours l’air plus vert chez le voisin.

On essaie de se convaincre qu’on n’a pas besoin de ça, mais souvent, c’est plus fort que nous!

On est TOUTES dépensières compulsives pour quelque chose!

La preuve, si je fais attention à mon budget, alors je deviens folle quand je rentre à l’épicerie (y’en a du stock qui entre dans un panier, je vous le garanti!).

Mais au fond, j’pense qu’il faut juste savoir s’arrêter. Arrêter de vouloir ce que les autres ont. Se demander ce que NOUS, on veut vraiment. Être fière de ce qu’on a accompli, puis accepter que chaque chose vient en son temps.

Parce que bâtir notre avenir, c’est ce qu’on fait tous les jours de notre vie. Puis quand on le fait bien, avec les moyens qu’on a, on est bien plus heureux. « Y pleut » encore plus d’amour sur notre gazon pour qu’il devienne encore plus vert…

Plus vert que chez le voisin, même !

Pis on aime bien ça rendre les voisins jaloux 😉

PARTAGER
Article précédentNew York – Hollywood : la comédie musicale à ne pas manquer !
Prochain articleLes secrets d’un blond parfait
Catherine Bellemare
Artiste Coiffeure de formation (donc psychologue, magicienne, comptable, femme de ménage, chimiste...), mes intérêts tournent autour de la mode, des voyages et de la nourriture. Ce qui prend le plus de place dans mon cœur est sans aucun doute mon amoureux (et ses 2 minis-ados), ma famille, mes amis et mon chat! Avec ma vision de la vie, mes apprentissages, mes découvertes et tout ce que j'aime avec un grand "A", j'espère réussir à vous faire sourire, pleurer ou encore réfléchir.