Les Honorables : une série à ne pas manquer sur Club Illico

Depuis le 10 janvier, les abonnés du Club Illico (dont je fais partie), peuvent regarder la nouvelle série télé : Les Honorables.

Cette série – mettant en vedette Patrick Huard, Macha Grenon, Mylène Mackay, Sylvain Marcel et ma découverte de l’année, Kevin Houle – raconte l’histoire d’une famille qui tentera par tous les moyens de tester la justice à son plus haut niveau.

Une journée! C’est ce que ça m’a pris pour passer au travers des 10 épisodes de ce thriller psychologique. Comme une drogue, je cliquais sans cesse sur «Jouer l’épisode suivant».

Facebook : Kevin Houle

Je dois avouer que je n’avais jamais entendu parler de Kevin Houle, le pas fin psychopathe de la série, avant. Et disons qu’il m’a vraiment donné envie de lui en mettre une sur la gueule, plus les épisodes avançaient…

Ça prouve à quel point il a très bien campé son personnage!


L’histoire

Après plus de 11 mois de procès, le jury reconnaît Tristan Rabeau (Kevin Houle) non coupable du meurtre de la jeune Gabrielle Dessureaux (Myriam Gaboury). Une pilule difficile à avaler pour toute la famille!

C’est à ce moment que Ludovic (Patrick Huard) décidera de faire équipe avec son fils Raphaël (Olivier Gervais-Courchesne) et son frère Gaétan (Sylvain Marcel), tous deux issus du crime organisé.

Facebook: Kevin Houle

Drôle d’équipe, vous vous direz? En effet!

Et c’est ce qui fait que l’émission fonctionne : la dichotomie entre la justice légale et la justice personnelle. Entre ce que la loi exige (la raison) et ce que le cœur d’un père prêt à tout pour venger le meurtre de sa fille veut.

À première vue, cette série ne semble pas bien différente des autres thrillers proposés sur Netflix ou autres plateformes. Mais une chose la distingue des autres : le talent de nos comédiens d’ici. La distribution de cette série est rafraîchissante. Des visages moins connus et d’autres que nous n’aurions pas nécessairement vu camper ce type de rôle.

BREF, UN «CASTING» QUI FONCTIONNE VRAIMENT!

On va se le dire, Patrick Huard, avec ses cheveux poivre et (beaucoup de) sel… j’adore!


Au final, mon petit doigt me dit, après avoir vu le dernier épisode, que la série sera de retour. En fait, je l’espère vraiment, puisqu’il nous manque un morceau du casse-tête et on va se le dire, un casse-tête avec des morceaux manquants, c’est poche.

bref, À vos télévisions mesdames!

Psssit! Si tu n’as pas Club Illico, il y a sûrement une amie, un voisin ou un membre de ta famille qui acceptera que tu «squat» chez lui, le temps des 10 épisodes…