Le plus fort, c’est mon père !

Illustration par Tara Jacoby, GQ Magazine

64379954_402038033732908_8869530928540549120_n

Le plus fort, c’est mon père !

Je me suis si longtemps accrochée à ce petit bout de phrase si puérile qui me donnait le courage de m’affirmer et de démontrer au monde entier tout l’amour que je ressentais pour cet homme qui m’a donné la vie;le plus beau des cadeaux !

Je représentais tout à ses yeux; son désir de fonder une famille, son aspiration à poursuivre la descendance, le fruit de sa réalisation personnelle, c’est-à-dire, réussir là où son père avait échoué en prenant soin de ses enfants et en partageant de nombreux moments de plaisir avec eux !

J’étais sa fierté et il était la mienne, jusqu’au jour où tout a basculé…


Le complexe d’Œdipe non résolu

papa-fille-danse

Petit brin de psychologie pour permettre à tous les lecteurs de comprendre la suite de mon texte : qu’est-ce que le complexe d’Œdipe ?

C’est une étape fondatrice par laquelle tous les enfants, entre 3 et 6 ans, passent dans leur développement. Certains la traversent de manière douce et discrète et d’autres, de façon plus bruyante et manifeste. Concrètement, durant cette période, l’enfant recherche avant tout la proximité physique avec son parent de sexe opposé (en cherchant son odeur, son contact, sa peau… mais aussi en s’accaparant ses faveurs ou en monopolisant son temps). Parallèlement, pour s’assurer l’exclusivité de cet amour, l’enfant tend à rivaliser avec le parent du même sexe, jusqu’à le repousser et éprouver des sentiments d’hostilité à son égard.

Chez le garçon, on voit apparaître certains comportements comme vouloir dormir avec sa mère, revêtir ses vêtements, se promener nu devant elle, lui prouver sa force et sa virilité et vouloir l’épouser pour évincer son papa, dont il perçoit confusément sa menace.

225-complexe-oedipe

La petite fille, elle, même si elle recherche toujours la tendresse de sa maman, s’en détache progressivement (non sans éprouver de l’ambivalence et de la culpabilité), se détourne d’elle (jusqu’à l’ignorer parfois totalement) pour tenter de séduire et conquérir, pour elle seule, le cœur et les faveurs de son papa. Pour ce faire, elle va par exemple lui offrir des cadeaux, réclamer d’être portée dans ses bras, chercher à l’embrasser sur la bouche, se frotter contre lui, exprimer son désir de se marier avec lui quand elle sera plus grande…

J’ai été la petite fille qui a vécu cette période de façon bruyante et manifeste et j’ai aussi été l’adolescente et même la jeune adulte qui est restée accrochée à son père, transférant – dans mes relations amoureuses – les craintes, les attentes et les sentiments que j’avais envers lui.

Même si j’étais attirée par les hommes très masculins ayant des cheveux et des yeux foncés (tout le contraire de mon papa), je le cherchais en eux !

Que s’est-il passé pour que j’en arrive là ? Pourtant, mes parents m’avaient bien accompagnée en m’expliquant calmement les choses et en instaurant des limites claires.


L’amour névrotique et nuisible dans une relation amoureuse

64330068_2757083207641941_2632227147518836736_n

J’ai mis du temps à comprendre pourquoi je lui accordais autant d’importance, pourquoi j’avais tant besoin de son approbation, pourquoi je buvais ses paroles comme de l’eau, pourquoi j’ai voulu aller rester avec lui, suite au divorce de mes parents, pourquoi j’ai tant fait suer ma mère et enfin, surtout, pourquoi j’ai si facilement accepté le fait qu’il ait triché ma mère à plusieurs reprises !

J’ai tout compris le jour où j’ai appris que l’homme avec lequel je croyais m’être engagée pour la vie avait couché avec une autre femme… Le charme a été rompu !

Dès lors, j’ai cessé de jouer à la mère avec ceux que j’appelais affectueusement « les deux hommes de ma vie ». J’ai conservé ce rôle pour mes deux filles, je suis partie à la rencontre de moi-même et d’un homme qui m’a aidé à me dissocier de lui, à prendre une distance émotionnelle saine.


Prendre conscience et agir pour le bien-être de tous

La relation père-fille détermine ce que la femme devient dans sa relation conjugale et sexuelle. Il importe que nous en soyons conscientes, mesdames, pour pouvoir nous émanciper et profiter de tous les petits bonheurs qui se présentent à nous.

mariee-et-son-papa-9.jpg
Un moment symbolique, lorsque le père remet la main de sa fille à l’être qu’elle a choisi d’aimer et de chérir pour la vie !

Je suis un être de conscience, doté d’une grande intelligence émotionnelle. J’ai bien des limites, mais j’ai cette force qui m’amène à chercher la cause, à comprendre et à accepter qu’il y a une raison à chaque situation vécue.

Lorsque mon père a reçu son diagnostic de démence fronto temporale, en 2010, alors qu’il venait à peine de prendre sa retraite à la suite d’une carrière exemplaire dans le domaine de l’éducation, j’ai été nommée curatrice à ses biens et à sa personne. En raison de ce lien particulier qui nous unissait, j’étais la seule, aux yeux de tous les membres de la famille,  qui pouvait assumer ce rôle, à la fois ingrat et essentiel.

C’était ma destinée, notre destinée !


Je suis fière d’être la fille de mon père

IMG_0514

Le 1er février 2017, à 9h49, mon père est décédé en me laissant son dernier souffle, en guise de baiser. Ce fut un moment empreint d’une émotion à la fois joyeuse et salvatrice. Nous avons ensuite célébré ses réussites professionnelles et personnelles, sa joie de vivre, son grand amour pour ses proches parents et amis.

J’ai célébré et je célèbrerai toujours l’immense privilège que j’ai eu d’être sa fille aînée. J’ai eu la chance d’être aimée et désirée par un homme qui n’a jamais renié ce qu’il était. Malgré ses erreurs et sa souffrance, il a conservé son authenticité.

Aujourd’hui, PAPA, je suis ce que je suis, parce que tu m’as choisie! Je t’aime x

BONNE FÊTE DES PÈRES DANS L’AU-DELÀ ! AVEC TON MON AMOUR !

TA MADAME SOURIRE !

62128913_2530894940287922_4406090795870846976_n

PARTAGER
Article précédent4 recettes de sangria pour épater tes amis cet été!
Prochain article4 trucs pour garder une belle peau lorsqu’on s’entraîne
Caroline Pelletier
Blogueuse curieuse adorant partager ses expériences, ses découvertes et ses conseils sur la vie en général. Passionnée de l’être humain, j'observe et analyse son comportement pour mieux évoluer. Conjointe, amie et mère dévouée de deux superbes jeunes femmes, je profite de chaque moment avec un positivisme et une fougue hors du commun car, les épreuves de la vie m'ont démontré que cette dernière était trépidante, mais aussi très fragile!