L’amour n’est pas pour les peureux… et pourtant

amour-peureux-une

Je t’aime: ces terribles mots qu’il ne faut pas dire trop rapidement, de peur de faire rire de nous. Y a t-il une règle qui nous oblige à attendre un temps précis avant de dire ce qu’on ressent vraiment?!

c’est tellement rendu difficile, aujourd’hui, de trouver l’amour…

  • Par où commencer?
  • Quelles méthodes utiliser?
  • Aller dans un bar?
  • Télécharger Tinder?

J’ai trop souvent entendu mes amies se plaindre de leurs « dates ». Elles rêvent d’une histoire d’amour digne des contes de fées, mais s’arrêtent toujours à un détail: trop petit, trop gros, pas assez de cheveux, pas ambitieux, trop intense, trop dépendant, pas assez dépendant, trop carriériste…

Le standard de couple est devenu trop difficile à atteindre.

Nos critères sont devenus trop difficiles à combler.

amour-peureux-bulles

Je suis probablement une des femmes les moins romantiques de la terre, mais s’il y a une chose que j’aurais aimé vivre, c’est une histoire d’amour comme celle de nos grands-parents.

Celle où on apprend à se connaitre tout en apprenant à s’aimer; celle qui donne des dizaines d’enfants (ok… peut-être pas 10!); celle ou tu te retrouves 50 ans plus tard à contempler les rides de l’autre, en sachant très bien l’histoire qui s’y cache; celle ou ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…

Ok! Je ne dis pas qu’il faut laisser vos parents décider de l’homme que vous allez marier, ou encore moins d’attraper le premier gars que vous allez croiser en sortant de chez vous…

Je dis simplement de laisser tomber les barrières qu’on se met, de peur de tomber trop vite amoureuse. Il n’y a pas de bon temps: l’amour, quand ça vient, tu sautes dessus pis tu le vis à 100 milles à l’heure.

Et on s’entend pour dire que même si tu sautes dessus plusieurs fois dans ta vie, tu vas finir par trouver le bon. Du moins, c’est ce que j’ai fait et vous savez quoi…

ça marche!

amour-peureux-fin