Laissez le corps des mamans tranquille!

Le poids ne devrait JAMAIS être un sujet de discussion. Et quand je dis « jamais », c’est que la maternité n’en fait pas exception. Mais malheureusement, certaines personnes ne semblent pas avoir reçu le mémo…

Qui es-tu pour te permettre des commentaires sur mon corps qui porte (ou qui a porté) la vie?

Ça commence pendant la grossesse…

Tu as donc bien un gros ventre, es-tu certaine que tu ne portes pas des jumeaux?

…ou encore…

Me semble que tu n’as pas un gros ventre, est-ce que tout est normal?

Même lancés à la blague, ces commentaires viennent semer le doute dans la tête des futures mamans… surtout quand on parle d’un premier enfant.

« Et s’il y avait quelque chose d’anormal avec moi, ou encore pire, avec mon bébé… »

« Et si je mangeais trop (ou pas assez) et que ça nuisait à mon bébé… »

« Et si… Et si… Et si… »

Même les filles les plus à l’aise avec leur corps (comme moi!) finissent par douter d’elles lorsqu’on leur balance des commentaires sur leur ventre et leur prise de poids.


Pression, pression, pression

Photo Instagram @natypek

Et quand le bébé est enfin né, commence la course à la perte de poids. Cette course malsaine à laquelle beaucoup trop de mamans participent et qui vise à retrouver son poids d’avant le plus vite possible, pour avoir droit au titre de #FitMom.

Misère…

Et si on laissait le temps à notre corps de se rétablir des épreuves (pour ne pas dire des blessures) physiques qu’il vient de subir avant de penser à repousser une fois de plus ses limites?

Et quand arrive le moment du retour au travail, c’est la première (pour ne pas dire la seule) chose qui semble intéresser nos collègues :

A-t-elle repris son poids?

Si oui, la nouvelle maman recevra une pluie de félicitations. Sinon, ça risque de parler dans son dos autour de la machine à café…

Mais pourquoi, donc? Qu’y a-t-il de si pertinent à parler du poids des autres? Qu’est-ce que je n’ai pas compris?

Pourquoi met-on autant de pression sur les femmes qui donnent la vie? Pourquoi vouloir que leur corps redevienne ce qu’il était, alors que leur cœur et leur tête ne seront plus jamais les mêmes?


Douceur et bienveillance

Photo Instagram @marson.twins

À toutes les mamans, s’il vous plaît, soyez douces et aimantes avec l’enveloppe charnelle qui vous a été prêtée. Après tout, c’est elle qui a été la maison de votre enfant pendant 9 mois (#BedonMaison).

Alors, si cette étape de vie laisse des marques sur votre corps, chérissez-les plutôt que de les détester, car…

elles servent à vous rappeler la chance que vous avez d’être maman!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here