La fois où j’ai visité une ferme et dîné au milieu d’un champ

fruits-legumes-quebec-une

Dans le domaine de la mode, on parle souvent de l’importance d’acheter local et d’encourager nos designers locaux, mais la notion s’applique aussi à la bouffe. Pourquoi acheter des fraises de la Californie quand le Québec en produit des 100 fois meilleures ?

En plus d’avoir une plus value quant au goût, on contribue à la croissance de l’économie locale, alors…

Encourageons nos agriculteurs locaux, svp, mesdames !

Bon, il est vrai qu’en plein hiver, si on veut manger des petits fruits, on n’a pas le choix de se tourner vers l’importation. Mais pourquoi ne pas en profiter pendant qu’il en est encore temps ?

D’ailleurs, saviez-vous qu’il existe une variété de petits fruits d’automne ? Oui oui, grâce aux innovations des producteurs locaux, il est possible de manger des fraises et des framboises du Québec jusqu’aux premières gelées d’octobre. Pas mal, non !

betterave-champOui, les petits fruits sont plus capricieux et demandent des conditions climatiques particulières, mais saviez-vous qu’il y a des légumes québécois qu’on peut avoir à l’année ?

Je parle entre autres de la betterave, qui est gardée tout l’hiver dans des entrepôts réfrigérés et entreposée directement dans la terre.

Ainsi, on peut déguster ce délicieux légume du Québec à l’année. Mmmmm, une bonne salade de betterave, chèvre et noix…!


La Journaliste à la ferme

La semaine dernière, Émilie et moi avons été invitées par Provigo à visiter les Fermes GNC, situé à St-Lin, dans Lanaudière. Sérieusement, c’était vraiment impressionnant et on a appris pleiiiiiiins de trucs.

emilie-martin-vero

Je ne sais pas si vous avez déjà vu un champ de choux, mais c’est tout simplement magnifique ! Le jour où je vais avoir une maison à moi, je vais assurément décorer mes platebandes avec des choux pour la beauté de la fleur et pour avoir de quoi me faire de délicieuses salades !

Bref, les Fermes GNC est une entreprise familiale qui se spécialise dans la production de chou, de betterave, de carotte, de rutabaga, de rabiole, de courge, d’ail, de fleur d’ail et de panais. Ils fournissent les magasins Provigo et Maxi depuis 6 ans.

cuisine-braiseLors de notre visite, le propriétaire de la ferme, Guillaume Henri, nous a fait faire un tour des différents champs, nous expliquant les méthodes de production et de récolte de chaque variété de légumes.

Par la suite, le chef exécutif de Provigo, Martin Patenaude, nous a concocté un lunch fait essentiellement d’ingrédients québécois.

Il a d’ailleurs ajouté un degré de difficulté à sa tâche en effectuant la cuisson directement sur les braises d’un feu de camp.

Impressionnant !

Comme plat principal, nous avons eu droit à un magret de canard poêlé nappé d’une sauce aux petits fruits & romarin, avec carottes brûlées, betteraves poêlées et purée de rabioles au foie gras.magret-canard-assiettePour dessert, Martin nous a servi un sabayon de cidre de glace aux petits fruits et amandes grillées. Un vrai délice et si simple à faire !

sabayon-assiette


Bref, la prochaine fois que vous irez faire votre épicerie, gardez l’œil ouvert et choisissez des fruits et légumes du Québec : ils sont bien meilleurs au goût et permettent de faire rouler notre économie.

Sur ce, bon appétit !

legumes-quebec