Journée internationale de la femme – après la Women’s March, voici le #8mars15h40

journee-internationale-femme-beyonce

Officialisée par les Nations unies en 1977, la Journée internationale des femmes fait partie des 87 journées internationales reconnues par l’ONU. Elle vise à célébrer mondialement les droits des femmes, revendiquer l’égalité et faire un bilan de la situation des femmes dans la société.

D’ailleurs, des manifestations ont souvent lieu partout dans le monde pour revendiquer ou encore pour célébrer les victoires et les avancés.

Cette année, malgré le fait que cette journée soit banalisée par ceux qui croient que l’égalité est maintenant réalisée, ceux qui tentent même d’en faire un événement commercial, cette 40ème édition pourrait bien être l’objet de revendications multiples.

En effet, un appel à la grève mondiale soutenu par la Confédération Syndicale Internationale a été lancé.

En France, les associations invitent les femmes à arrêter de travailler à 15h40.

Cette idée s’inspire de la pensée de Sophie Binet, de la Confédération générale du travail, qui a dit qu’en France, «sur la base d’une journée standard, c’est comme si (les femmes) cessaient d’être payées à 15h40».

Sur le site 8mars15h40.fr, on peut lire :

En 2017, les femmes en France sont toujours payées 26% de moins que les hommes. Comme si elles arrêtaient tous les jours d’être payées à 15h40. Rejoignez la grande mobilisation du 8 mars partout en France pour défendre les droits des femmes.

Le mot-clic #8mars15h40 sera donc en circulation aujourd’hui sur les réseaux sociaux.


Inégalités salariales

journee-femme-inegalites-salariales

Tristement, les inégalités salariales font partie des écarts les plus révélateurs en terme de différences de traitement homme-femme. Au niveau mondial, pour une 8e année consécutive en 2016, l’Islande occupe la 1re place du classement des pays les plus performants en terme d’égalité homme-femme. Là-bas, le salaire des femmes y représente 87 % de celui des hommes.

En matière de région géographique, l’Europe occidentale arrive première du classement, devant l’Amérique du Nord et l’Asie centrale. Toujours d’après le Forum économique mondial, si rien ne change, il faudra attendre 2186 pour que l’égalité homme-femme au travail devienne une réalité.

170 ans!!!

Le dernier rapport parlait de 118 ans… Il y aurait donc un ralentissement des efforts pour l’équité salariale. Encore selon le Forum économique mondial (qui réalise cette étude annuelle dans 144 pays), en 2016, une femme gagnait 59% du salaire d’un homme.


Women’s March

journee-femme-womens-march
Photo: NBC News

Le mouvement #8mars15h40 s’inspire aussi de la Women’s March du 21 janvier dernier, qui a rassemblé des centaines de millier d’américaines contre Donald Trump. Son sexisme et son machisme donne un coup de fouet aux mouvements des femmes dans le monde entier.

À peine élu, le nouveau président américain a décidé d’interdire le financement d’ONG internationales qui soutiennent l’avortement. Pour certaines, les grandes conquêtes féministes du 20ème siècle – droit de vote, droit d’être élue, droit au compte bancaire séparé de son mari, droit à l’avortement, droit de conduire, etc. – n’ont jamais autant semblé fragiles, surtout depuis l’élection de Donald Trump.

Alors que tout n’est pas gagné, hier, Sophie Grégoire, épouse du premier ministre Justin Trudeau, a appelé à inclure les hommes :

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, célébrons les garçons et les hommes qui nous encouragent à être qui nous sommes vraiment, qui traitent les filles et les femmes avec respect

Sur son compte Instagram, elle a décrit cette idée comme «un mouvement qui incitera davantage d’hommes à lutter avec (les femmes) pour des lendemains meilleurs». Elle a joint une photo d’elle et son mari, main dans la main, yeux dans les yeux, en invitant les femmes à prendre une photo similaire avec leur allié et à la partager.

Cette idée de celle qui se dit féministe et qui a formé un gouvernement canadien avec autant d’hommes que de femmes a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux dont celle de la députée conservatrice et ancienne ministre Michelle Rempel : «Je n’ai jamais eu besoin que l’on me tienne la main».

Ç’a le mérite d’être clair!


Initiatives pacifiques

journee-femme-paix

De belles initiatives pacifiques seront aussi mises en œuvre aujourd’hui. L’aéroport international de Rio de Janeiro va changer symboliquement de nom pendant dix jours à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Dès aujourd’hui, et ce, jusqu’au 18 mars, le nom d’Antonio Carlos Jobim laissera place à Maria da Penha, en hommage à cette militante emblématique contre la violence domestique.

Cette pharmacienne est devenue paraplégique alors que son mari tenta de l’assassiner avec une arme à feu et par électrocution. Il a été condamné à huit ans de prison. En 2006, le nom de Maria da Penha fut donné à une loi qui permet des peines plus sévères pour les auteurs de violences domestiques.

Malheureusement, le Brésil est un pays très violent (4757 femmes assassinées en 2014) et la police de Rio a d’ailleurs indiqué qu’une femme avait été victime d’agression toutes les quatre minutes pendant le dernier carnaval.

Pour cette Journée internationale des femmes, je nous souhaite donc le bonheur d’être respectées, parce que l’Homme n’a pas de sexe