Josée Prévost, la femme qui nous fait courir

josee-prevost-maison-de-la-course

Difficile de ne pas remarquer à quel point la course à pied compte de plus en plus d’adeptes. Évidemment, le fait que ce sport ne demande pas trop d’équipement et n’exige pas d’espace spécialement adapté contribue certainement à sa popularité.

De plus, la course peut s’exercer sur 4 saisons, seul, en duo ou en groupe

Mais…

  • Peut-on dire qu’il est facile de se mettre à la course ?
  • Ce sport peut-il être pratiqué par tout le monde, peu importe  l’âge ou le poids ?
  • Est-ce normal d’avoir des douleurs aux genoux, aux chevilles ou aux mollets avant, pendant ou après la course ?
  • Qu’est-ce qu’une périostite ?

Bref, pour commencer à courir, ça ne prend pas plus que de la volonté et une bonne paire de chaussures. Mais, pour être bien préparé, courir correctement, avoir du plaisir et progresser: ça prend plus que ça…

Première chose à savoir, il n’y a pas d’âge pour commencer à courir. Deuxièmement, le surplus de poids n’est pas la principale cause des blessures, c’est de ne pas courir correctement qui est à l’origine des maux.


La bonne technique

Maison de la course, clinique conseils

Il s’agit d’ailleurs du leitmotiv de Josée Prévost, qui a ouvert sa première Maison de la course à St-Hilaire, en 2012.

Apprendre aux gens à bien courir pour éviter les blessures et courir longtemps!

Josée Prévost est une amoureuse de la course, mais plus que ça, elle est une motivatrice et une coach hors pair.

Une heure en sa compagnie et la course est démystifiée en plusieurs points. Les techniques pour éviter les blessures deviennent claires et faciles à appliquer

Comment trouver la bonne position en quelque seconde, comment le pied doit atterrir au sol, comment bien utiliser les bras et les hanches pour propulser les pas, la cadence des pas à suivre pour être en mesure de courir sur une plus longue distance, le rôle des cuisses et des genoux…


Un parcours atypique et fascinant

Il faut dire que Josée Prévost n’en est pas à ses premiers pas. À 52 ans elle compte plus de 47 marathons à son actif. D’ailleurs, son parcours est aussi atypique que fascinant.

 

Toute jeune elle a grandi aux côtés d’une mère à la santé fragile, qui s’est éteinte d’une crise cardiaque, à l’âge de 48 ans. Josée n’a alors que 10 ans. Plus tard, elle devient passionnée de la course à pied, mais après une mauvaise chute en ski alpin, son médecin l’informe que l’état de ses genoux ne lui permettra plus de pratiquer ce sport qu’elle adore.

Malgré tout, elle tente de reprendre la course à pied, mais la douleur est trop forte.   Quatre années plus tard, alors qu’elle poursuit une brillante carrière professionnelle, elle décide de tout laisser tomber, pour retourner sur les bancs d’école et en apprendre davantage sur le corps humain.

Elle étudie pendant quelques années et finit par comprendre pourquoi elle n’a jamais pu reprendre la course après sa blessure en ski: elle ne courrait pas correctement!

En 2012, elle ouvre sa première boutique, près du Mont-St-Hilaire, dans le but d’outiller les gens à bien courir, pour éviter les blessures. Elle compte maintenant trois Maison de la course, dont la toute dernière dans Griffintown.

Maison de la course
Maison de la course – Griffintown

Courir bien et courir longtemps, voilà le mot d’ordre de la propriétaire

Courir c’est danser, l’objectif n’est pas de se défoncer, mais de s’amuser et de se faire du bien.

Pour cela, il faut courir correctement, avoir la position adéquate et surtout, utiliser les bons muscles au bon moment.

Clinique maison de la course


Les boutiques Maison de la course

L’équipe de Josée offre des cliniques de course pour débutants à marathoniens expérimentés. Elle offre aussi une méthode unique en 5 points, pour vous aider à choisir la bonne chaussure.

Vous avez évidemment sur place une grande variété de produits et vêtements pour la course à pied:


D’ailleurs, Josée Prévost n’hésite pas à dire:

Chaque course à son histoire

Elle-même possède une histoire très inspirante, qui rend sa passion encore plus contagieuse. À ses côtés, toutes les peurs, les craintes et les questionnements sur la course à pied s’envolent. On a simplement le goût d’enfiler nos chaussures et d’aller découvrir qu’elle sera notre histoire…

Et vous, quelle est votre histoire ?