Je suis la maman d’un petit garçon différent

maman-enfant-different-une

Jamais je n’aurais pensé dire cette phrase un jour, mais le moment est venu : je suis la maman d’un petit garçon différent. Mais la vie ne m’a pas préparé à surmonter cette montagne d’émotions….

Je n’ai jamais vraiment connu ce qu’était l’anxiété avant d’avoir un enfant diagnostiqué

La société veut qu’on prépare nos enfants pour le futur, mais moi, je commence à peine à faire le deuil de mon propre futur.

Choisir ses combats, c’est décider d’avoir l’air de mal alimenter votre enfant devant d’autres parents; c’est de faire des choix inexplicables pour certains, mais qui, dans notre monde, notre famille, sont les seules solutions possibles.

maman-enfant-differentJe déteste tellement me faire poser des questions sur sa situation, car moi-même, je ne comprend pas complètement l’ampleur de ses tourments.

Je livre un combat amour/haine avec les spécialistes, car chaque nouvelle est à la fois encourageante et en même temps décourageante, car elle te ramène à ta réalité…

J’appréhende sans aucune raison les fêtes d’enfants, car être maman d’un enfant différent, c’est vouloir qu’il se sente comme les autres : apprécié.

Le pire est de voir les gens nier, comme si tout allait s’arranger…

Je ne suis pas si fragile, malgré ce qu’on peut croire, et surtout, j’ai besoin de voir la réalité telle qu’elle est pour donner le meilleur de moi-même. D’ailleurs, bien que j’aie un entourage plus que présent, j’ai souvent l’impression d’être seule avec mes peurs.


Trouble invisible…

Jamais je n’aurais pensé dire cette phrase un jour, mais le moment est venu : je suis la maman d’un petit garçon étiqueté d’un de ces troubles invisibles. Toutes sa vie, ce terme restera collé à sa peau.

Cependant, tout le travail que nous faisons ensemble, en famille, en vaut la peine, parce que j’ai la chance d’avoir le petit garçon le plus affectueux du monde. Chaque pas vers l’avant est une immense récompense et je n’échangerais ma vie pour rien au monde.

Je livre un combat à ses cotés et je suis persuadée qu’ENSEMBLE… on va le gagner!

maman-enfant-different-lac