Hommage aux « Super Papas »

hommage-super-papas-impliques

On n’en parle pas assez, mais je trouve ça important de le souligner: les Papas aussi font un excellent travail avec leurs enfants, tsé! Ils ont une place tout aussi grande et bien importante au sein de la famille.

bref, Certains Papas ont la cote… Comme le tien, mon bébé!

Ton papa à toi, il s’implique vraiment beaucoup. Maman a cette chance-là. Je peux reposer sur lui toute ma confiance et ça me permet de me la couler douce… une fois de temps en temps.

Une fois de temps en temps, dis-je !

Ici, le temps n’est pas précisé… Mais je l’apprécie, peu importe la durée. Après tout, à cheval donné on ne regarde pas la bride!!

Au départ, on va se le dire, il était un peu décousu, ton Papa. Un peu bric à brac sur les bords, même. Ne sachant pas trop quoi faire ni comment le faire. Mais il faisait tout de même de son mieux et c’est ça l’important.

Par contre, il a acquis RAPIDEMENT ses pouvoirs de « Super Papa »

Et il est si beau à voir aller avec toi!


S’impliquer sans bouder, sans broncher

hommage-super-papas-dodo

Je n’ai jamais eu besoin de lui demander d’aller changer ta couche pleine de Glosettes, même si à ce moment-là, j’étais libre et que rien ne m’empêchait d’aller moi-même faire le sale boulot. Il y va, c’est tout. Sans bouder, sans broncher. Comme si de rien n’était.

Et ça, vois-tu, j’ai toujours trouvé ça remarquable!

Ton papa te fait aussi beaucoup rire et il n’a pas peur de s’asseoir par terre pour jouer avec toi. Tes petites mains qui s’agitent en harmonie avec tes petits pieds démontrent à quel point tu aimes ces moments-là.

Mon coeur de maman se réchauffe alors et j’emmagasine le plus possible de ces belles images sur mon disque dur

Et que dire de toutes ces nuits où ton papa se lève pour venir consoler tes mauvais rêves? Parce que oui, ici, c’est Papa le king des nuits perturbées.

On va remettre à César ce qui revient à César: ton Daddy gagne haut la main la médaille d’or aux Olympique des Papas qui se lèvent la nuit. Même moi je ne peux pas rivaliser, je ne lui arrive pas à la cheville.

Des exemples comme ça, j’en ai encore des tonnes!

Tout ça pour dire qu’on parle souvent des bons coups des mamans et qu’on félicite souvent le travail de ces dernières, mais derrière chaque maîtresse de maison, il y a souvent des papas qui sont impliqués à cent mille à l’heure et

qui sont trop souvent oubliés…