Gender reveal – Véro vous dévoile (enfin!) le sexe de son bébé…

Photo Pinterest

Je vous l’avais promis et même si j’ai pris plus de temps que prévu avant d’écrire cet article, le moment est enfin venu de vous dévoiler le sexe de mon bébé.

Pour connaître vos prédictions, j’avais posé la question en stories, sur Instagram, et les réponses avaient été très partagées : 49% fille / 51% garçon.

D’ailleurs, c’est toujours drôle d’entendre les gens dire qu’ils sont « super bons » pour deviner le sexe des bébés, car en y pensant bien, tu as quand même une chance sur deux de dire vrai… Bref, les « risques de se tromper » ne sont pas très grands!


Un bébé en santé, mais…

Quand on demande à une femme enceinte quel genre elle préfère, la majorité va répondre que le sexe importe peu, pourvu que le bébé soit en santé. Évidemment, c’est ce que j’ai répondu pendant les 20 premières semaines (et je le pensais vraiment!), mais au fin fond de moi, je souhaitais que ce soit un garçon.

Pas au point d’être déçue si j’apprenais que je porte une fille (certaines de mes amies ont littéralement vécu un deuil en apprenant le sexe de leur enfant à naître!), mais…

Au même titre que je rêverais d’avoir une petite fille qui me ressemble, que je pourrais habiller autant en robe qu’en jeans/t-shirt/espadrilles et que je coifferais chaque matin avec dévotion, je me disais que si je ne devais avoir qu’un seul enfant dans ma vie, je voudrais que ce soit un garçon.

Et comme ç’a pris 18 mois avant de tomber enceinte du premier (lire mon texte à ce sujet juste ici), impossible de prédire si je vais être en mesure d’en avoir un deuxième…

Bref, je ne peux pas vraiment l’expliquer, mais je me suis toujours imaginé avec un fils… un fils à maman pour être plus précise!

Il y a aussi le fait que mon chum est très strict dans sa façon d’aborder la parentalité et j’ai l’impression qu’il serait encore plus sévère avec une petite fille… surtout avec les histoires de sexe et de drogue qu’on entend de plus en plus (et qui touchent les fillettes de plus en plus jeunes!).

Finalement, il y a aussi le fait que je mesure 5’10 et que mon chum fait 6’1, donc je me disais que notre fille allait être une… géante!


Le verdict

Tout ça mis ensemble a fait en sorte que je penchais davantage vers un garçon. Et…

… mes vœux ont été exaucés!

Il s’est bien écarté les jambes pour qu’il n’y ait aucun doute possible… Hihi!

Eh oui, j’attends un petit garçon pour le début de 2020, le 10 janvier plus précisément, si tout se déroule comme prévu. Et si je pouvais skipper les trois prochains mois, je le ferais sur le champ. Car même si les rénos sont loin d’être terminées à la maison, moi, je suis 100% prête à accueillir ce petit trésor dans ma vie.

Mon garçon, maman t’aime déjà fort fort fort!

Psssit! Dans mon prochain article, je vous dévoile le nom qu’on a choisi pour lui… OMG que c’est excitant!