Ces femmes qui osent – Dans l’univers de la photographe Catherine Deslauriers

Catherine Deslauriers Maude Colin

Question de t’inspirer à concrétiser ces petits rêves qui sommeillent en toi, je souhaite te présenter une femme qui a osé suivre les siens…

J’ai interviewé la photographe Catherine Deslauriers, afin d’en apprendre davantage sur son métier et cette belle passion qu’est la photographie.

Catherine est une artiste incroyablement talentueuse, mais également une femme d’affaires accomplie ! Elle travaille à temps plein dans son domaine depuis déjà quelques années. Elle se spécialise dans la photographie de portrait, de paysage et de mariage.

Jamais je n’aurais cru que je serais travailleur autonome un jour. En fait, je suis plutôt insécure avec l’argent! C’est vraiment mon amour de la photographie qui m’a poussée à faire le grand saut.

Je l’admire tout particulièrement pour son style fantasque et unique, mais également pour sa capacité à conceptualiser des décors sombres, romantiques et enchanteurs.

Plus souvent qu’autrement, ses modèles arborent un air réservé et mélancolique, qui nous plonge dans son univers artistique.

Catherine Deslauriers continue de se laisser embarquer dans des projets créatifs, tous plus originaux les uns que les autres. Elle nous fait découvrir le monde, en photos et en vidéos, lors de ses nombreuses aventures. En voyage, elle immortalise des paysages brumeux et ombragés, qui ont le pouvoir d’émouvoir.

C’est tellement important de faire les choses pour soi. C’est ma façon de garder la flamme allumée dans ma relation avec la photo !


Paysages inspirants

Catherine Deslauriers Maude ColinD’ailleurs, son compte Instagram ne manquera pas de t’inspirer! Pour être bien honnête, cela risque même de te motiver à acheter un billet d’avion, ou deux, ou trois…

Les plus beaux paysages du Québec, les Canyons de l’Arizona, les geysers de Yellow Stone, les cactus de la Floride, les chutes d’eau de l’Islande et très bientôt les paysages des îles Féroé… Catherine nous fait découvrir tout cela et plus encore au travers de sa lentille !

J’adore le contact humain, connaître l’histoire des gens et transposer leurs émotions en photos. Mais, ce qui me transporte le plus, c’est la photographie de paysage.


Le stress d’être entrepreneur

Pour Catherine, être à la tête de son entreprise lui permet de se surpasser et de se sentir accomplie !

J’aime l’organisation et la gestion, mais les chiffres sont moins ma tasse de thé. J’ai encore beaucoup à apprendre, mais j’ai des amis et des professionnels autour de moi qui m’aident énormément, je suis chanceuse !

Catherine Deslauriers Maude Colin

Par contre, elle avoue que ça demande beaucoup de contrôle sur soi.

J’apprends chaque jour à gérer le stress d’être entrepreneure. Je me répète souvent : « Un jour à la fois ! ». C’est un monde tellement instable… En fait, c’est souvent tout ou rien. Il faut absolument être responsable et prévoyant, mais jamais je ne retournerais en arrière. J’adore être mon propre patron.

Son rêve? S’investir à 100% dans la photographie de mariages et de portraits durant l’été et partir en voyage durant l’hiver, pour faire de la photographie de paysage.


La peur de l’échec

Catherine a eu un parcours scolaire plutôt mouvementé. Inquiète à l’idée de se lancer en entrepreneuriat, elle a longtemps mis de côté sa passion pour la photographie.

La compétition est féroce et j’avais peur de ne jamais percer ! Je n’avais pas confiance en mon talent…

Catherine Deslauriers Maude ColinMalgré tout, Catherine à acheté sa première caméra à l’âge de 20 ans et n’a jamais cessé de faire de la photographie depuis. Elle s’est inscrite, sur un coup de tête, à un D.E.P. en photographie professionnelle, sans savoir ce que l’avenir lui réservait. Aujourd’hui, elle vit de son art !

«Je n’ai jamais manqué de motivation pour travailler d’arrachepied et arriver à mes fins»

Lors de ses études en photographie professionnelle, Catherine Deslauriers souligne avoir développé des compétences techniques, déployé sa créativité et forgé son identité.

Toutefois, elle demeure convaincue qu’avec beaucoup de volonté et de travail, il est possible de devenir un photographe accompli, et ce, sans suivre de formation.

D’ailleurs, qu’est-ce qu’un photographe professionnel ? Il est tellement facile de s’autoproclamer photographe professionnel de nos jours…

À cela, Catherine répond que le photographe professionnel n’est pas nécessairement celui qui possède l’équipement le plus cher, mais celui qui est en parfait contrôle de celui-ci. Donc, en plus de son style et de sa créativité, il est en mesure d’offrir un service de bien meilleure qualité.


Conseils de pro

Mais qu’est-ce que Catherine conseillerait à ceux qui aspirent à la profession de photographe professionnel?

Ça prend de la volonté et il ne faut surtout pas se décourager. Il ne faut jamais s’assoir sur son talent ! Je doute constamment de mon travail et c’est ce qui me pousse à faire mieux par la suite. Il faut toujours viser plus loin : être à l’affût de la technologie, rester dans le feu de l’action et travailler son œil. C’est comme jouer d’un instrument de musique, Il faut pratiquer tous les jours, sinon on finit par oublier les notes !

Catherine Deslauriers exposera ses photographies dans une galerie d’art en octobre prochain. C’est un pas de plus vers l’accomplissement de ses rêves les plus fous puisque, ultimement, Catherine souhaiterait exposer et vendre ses œuvres.

Je trouve inspirant de voir ces femmes qui osent, comme Catherine. Des femmes qui avancent et suivent leurs rêves sans s’arrêter. Celles qui n’ont pas peur de travailler et de faire des sacrifices pour obtenir ce qu’elles veulent de la vie.

Chapeau Catherine pour ta passion contagieuse!

Tu désires découvrir d’autres femmes inspirantes ? Lis les autres articles de la série Ces femmes qui osent… Tu pourras y découvrir, entre autres, les deux sœurs beauceronnes à la tête de MPK