Femme avant tout – Un vent de fraîcheur signé Valérie Chevalier

Valérie Chevalier, crop

Jeune, belle, dynamique, Valérie Chevalier est arrivée sur nos petits écrans comme un vent de fraîcheur. Animatrice des médias sociaux pour La Voix, comédienne et auteure de trois romans, Valérie est reconnue pour être une femme passionnée par son métier.

« Je suis très curieuse. J’aime beaucoup les arts et toutes ses déclinaisons. bref, J’aime la vie! »


Valérie et ses femmes

Au courant de notre vie, nous sommes amenées à faire des rencontres qui nous guiderons. Pour plusieurs, notre mère est la première femme qui nous enseignera à suivre notre chemin.

Crédit: Facebook Valérie Chevalier

Ma mère est une femme hyper généreuse, qui a le coeur sur la main. C’est vraiment une femme qui donne tout, parfois trop même. Elle aime le monde.

Ma soeur aussi, qui a réalisé ses rêves, qui a un enfant maintenant et qui est très organisée dans la vie est un super modèle pour moi.

Au cours de son parcours universitaire, Valérie a fait la rencontre de ses amies, qui font toujours partie intégrante de sa vie.

J’ai évolué à l’université avec quatre bonnes amies. Je les admire beaucoup. Je les trouve hot! Je suis vraiment bien entourée.

Valérie a également plusieurs modèles professionnels, qui ont changé au fil des différentes étapes de sa vie.

Je nomme souvent India Desjardins et RaphaËlle Germain, parce que ce sont elles qui m’ont donné le goût de lire, initialement, et d’écrire, ensuite.

J’admire Véronique Cloutier pour son côté multidisciplinaire. Elle anime à la radio, elle a fait du jeu, elle a son magazine… C’est une femme d’affaires, une femme de tête et une femme de coeur!


Le féminisme

Crédit: Andréanne Gauthier

Le mouvement féministe est de plus en plus présent au sein de la jeune génération. Du moins, on en entend de plus en plus parler. Quand je demande à Valérie si elle est féministe, la réponse est immédiate : OUI !

C’est encore un sujet tabou pour plusieurs personnes et je trouve ça plate. C’est facile de dire « tout le monde est égal », Mais non… malheureusement!

Toutefois, pour Valérie, être féministe ne veut pas nécessairement dire sortir dans les rues et participer à toutes les manifestations.

Je ne suis pas une manifestante. Je vais me battre pour des opinions ou des projets qui me tiennent à coeur, mais je n’aime vraiment pas la chicane. Protester, militer : je suis consciente qu’il faut que ça se fasse, mais c’est un acte de combat que je ne suis pas prête à mener.


Le visage de la beauté

Crédit: Facebook Valérie Chevalier

Être à la télévision lors d’une des émissions les plus regardées au Québec apporte une certaine reconnaissance du public. Mais pour Valérie, sa relation avec le public n’a pas vraiment changée.

Les gens vont me faire un sourire, me dire bonjour, mais les québécois sont très respectueux!

À la télévision, Valérie est maquillée, peignée et habillée par les plus grands. On la découvre donc sous son meilleur jour. Mais, qu’en est-il au quotidien ?

Les femmes en général se mettent beaucoup de pression. Il y en a même qui ne vont pas à l’épicerie si elles ne sont pas maquillées. C’est correct, mais moi, j’ai choisi de ne pas embarquer là-dedans.

J’aime jouer le jeu quand je suis sur le tapis rouge ou à la Voix, mais dans la vie de tous les jours, c’est le contraire. Vu que mon métier m’apporte le côté glam, je n’ai pas besoin de ces artifices-là AU QUOTIDIEN.

Tranquille sur les médias sociaux, Valérie est d’ailleurs plus du genre à partager des photos de ses voyages, plutôt que des selfies d’elle-même.

Je ne lance pas la pierre à ceux qui mettent des selfies, mais moi, ça me prenait trop de temps à penser à la photo, à mon maquillage, à mes cheveux, alors je ne vivais plus le moment présent. Quand j’ai réalisé ça, j’ai choisi de le faire moins et au final, ça libère.


Le respect du public

Crédit: Andréanne Gauthier

Pour plusieurs jeunes filles, Valérie Chevalier figure en haut de leur liste de modèles féminins. De quelle façon vit-elle avec ce statut?

Ce qui me touche le plus, c’est quand je reçois des messages de filles qui ont lu mon livre et que ça a touché ou fait réfléchir. de savoir que mon livre a accompagné plusieurs personnes dans des moments plus difficiles de leur vie, c’est le plus beau des cadeaux.

Parlant de ses livres, j’en ai profité pour savoir si Valérie s’inspire un peu de sa vie personnelle ou de celle des gens qui l’entourent pour créer ses histoires.

Forcément, parce que mes livres sont très réalistes et ancrés dans une réalité montréalaise. Il y a des choses que je vais aller puiser dans des expériences que j’ai vécues, mais plus souvent dans les émotions que j’ai vécues. Je me dis que plus je me branche sur ce que j’ai vécu, plus ça risque de rejoindre quelqu’un d’autre.

Mais écrire, est-ce facile pour Valérie?

Le premier livre a été plus difficile, parce que je n’avais pas de point de repère. je ne savais pas par où partir. Au deuxième, c’était plus facile, parce que je connaissais les étapes.

Je ne m’oblige jamais à écrire. Si je n’ai pas envie, je ne le fais pas. Par contre, quand j’écris, ça déboule. En fait, ce qui me manque le plus souvent, c’est le temps.


L’horloge biologique

Crédit: Andréanne Gauthier

Avoir des enfants fait souvent partie des plus grands souhaits d’une femme. Par contre, Valérie ne pourrait pas aller jusqu’à dire que c’est un rêve pour elle.

Je ne sais pas si je veux avoir des enfants un jour. Je sais que ça dérange beaucoup de gens, mais je ne veux pas d’enfants à tout prix. Si je n’ai pas rencontré la bonne personne, si je ne suis pas dans un bon moment de ma vie, si le travail prend le dessus pour un moment, ça se peut que je n’aie pas d’enfants.

Bref, si j’ai à avoir des enfants, j’en aurai, mais je ne sens pas la pression de devoir fonder une famille.


Quand je serai grande, je…

Crédit: Facebook Valérie Chevalier

Généralement, ceux et celles qui travaillent dans le milieu artistique savent depuis leur plus jeune âge qu’ils vont devenir animateurs, comédiens ou bien chanteurs. Valérie ne fait pas exception à la règle.

Quand c’était mon tour de choisir un jeu, avec mon frère et ma soeur, on faisait toujours des spectacles ou de l’impro. J’ai toujours aimé ça. Je parlais tout le temps, j’aimais avoir l’attention. Non seulement je savais que j’allais travailler là-dedans, mais j’ai été proactive très jeune.

Travailler dans le domaine de la télévision et réussir à gravir les échelons n’est pas chose facile. Les embûches et la compétition font en sorte que parfois, certains n’y arrivent pas. Toutefois, Valérie a su bien jouer ses cartes.

C’est l’effet montagne russe qui est difficile avec ce métier. J’ai la chance de beaucoup travailler, présentement, mais en même temps, c’est vraiment important pour moi de me diversifier.

C’est sûr qu’après l’université, ça m’a pris deux ans avant que ça fonctionne. Mais là, je suis chanceuse parce que ça va super bien. L’écriture m’a apporté une sécurité. Ça me fait prendre conscience que je peux créer mon travail. J’ai besoin de sentir que j’ai le pouvoir sur ce que je fais.

Valérie a toujours su qu’elle serait dans nos petits écrans. Mais, si elle avait la chance de parler à la jeune Valérie, les yeux pétillants face à l’avenir, elle lui dirait sans hésiter de garder sa folie.

Crédit: Facebook Valérie Chevalier

J’étais déjà assez motivée et je n’aurais jamais abandonné, mais après des échecs et des refus, ça arrive qu’on se décourage. On perd le petit pétillant d’enfant qu’on a naturellement…

en fait, je considère que C’est un privilège et il faut toujours se rappeler qu’on est chanceuse de faire ce métier-là!


Le bonheur sur deux pattes

Crédit: Andréanne Gauthier

Quand on regarde Valérie, on se dit sans doute que cette femme a le bonheur facile, elle qui mord à pleines dents dans la vie. Malgré tout, elle sait apprécier les petites choses de la vie puisqu’elle avoue en riant que rien ne lui fait plus plaisir que… des frites et de la mayo!

S’il y a des frites avec de la mayonnaise devant moi, tu n’en auras pas une : Je suis comme un pélican qui croise une proie ou une mouette à côté d’un McDonald!

Alors que certains rêvent de voyager, de fonder une famille ou de faire le métier de leur rêve, Valérie souhaite tout simplement que ce qu’elle a présentement perdure. Et tant mieux si ça évolue…

Nous ne pouvons donc que lui souhaiter encore de nombreuses années au petit écran, à nous transmettre sa passion!


Questions en rafales

  • Crème de jour/nuit : Yonka
  • Toast ou céréales : Toast au beurre d’arachides et bananes
  • Yoga ou jogging : Jogging
  • Thé ou café : Les deux. Café le matin et thé dans la journée
  • Espadrilles ou talons hauts : Espadrilles
  • Hiver ou été : Été
  • Robes ou jeans : Jeans
  • Brunch ou souper entre amis : Les deux
  • Douche ou bain : Douche

Actualités

-Ses trois romans sont disponibles présentement: Les petites tempêtes (2017), La théorie du drap contour (2016) et Tu peux toujours courir (2015).

-Nous pourrons voir Valérie dans l’émission La Voix 6, présenté l’hiver prochain sur les ondes de TVA.

-Nous pouvons voir Valérie dans l’émission Les cochons dingues, diffusée à Télé-Québec.


Aussi dans la série « Femme avant tout », allez lire nos entrevues avec Véronique CloutierVarda ÉtienneKim RuskPatricia PaquinValérie Roberts et Caroline Néron