Des femmes savantes : une oeuvre faite par une femme, pour les femmes!

image principal

Le 12 août dernier était la journée « j’achète un livre québécois », une journée où les gens étaient encouragés à soutenir les auteurs d’ici. Pour cette raison, j’ai décidé de vous présenter mon livre québécois préféré, Des femmes savantes, écrit par Chloé Savoie-Bernard.

préféré

Avant même de commencer notre lecture, l’auteure nous donne des indices sur les sujets qui seront abordés dans ce recueil. En effet, le titre Des femmes savantes fait référence à la pièce de théâtre Les femmes savantes de Molière, qui fut présentée en 1672. Cette oeuvre venait prouver qu’il était inutile d’éduquer les femmes et que les domaines leur étant destinés étaient la cuisine, la couture, etc.

Il s’agit donc d’une façon de dénoncer la vision que les hommes ont toujours eu de la femme

Le point commun de ces nouvelles est que le personnage principal est une femme. Peu d’hommes sont présentés et ceux qui le sont servent de personnages secondaires. L’auteur traite donc la gent masculine de la même façon que les auteurs ont longtemps traité les femmes.

Et puisqu’il est difficile de vous présenter cette oeuvre en entier, étant donné que chaque chapitre est une nouvelle différente, je vais vous parler de mes deux préférées.


Liste des raisons pour lesquelles tu devrais m’aimer

Dans cette nouvelle, tel qu’indique le titre, la femme énonce toutes les raisons pour lesquelles on devrait l’aimer.

le message est clair : nous avons l’impression de devoir prouver que nous méritons l’attention des hommes et c’est ce que l’auteure tenait à mettre de l’avant

Plus nous portons attention à chacun des points, plus nous voyons le portrait que la société fait de la femme parfaite. Nous ne pouvons nous contenter d’être uniques, il faut que nous respections certains critères afin d’entrer dans le moule.

Il est aussi mis de l’avant la place que prend dans notre vie l’importance de se sentir aimé par un être cher et ce qu’on est prêtes à sacrifier pour y arriver. Que ce soit en perdant notre individualité ou en acceptant d’agir d’une certaine façon, afin de combler les désirs de l’autre.

individualite

Par exemple, la narratrice mentionne que pour être considéré par l’autre, il faut vouloir des enfants, sinon à quoi bon essayer de trouver un partenaire.

J’aime cette nouvelle puisqu’elle vient nous faire réaliser que l’amour n’est pas une liste de critères, mais bien ce que nous ressentons en présence de l’être aimé.


Nue

Dans la seconde nouvelle que je veux vous présenter, la narratrice nous explique le défi qu’elle s’est lancé : passer la journée sans maquillage.

Les standards de la société imposent aux femmes d’être parfaites et de masquer leurs imperfections à l’aide de maquillage. La narratrice ne devrait pas voir cela comme un défi, puisqu’il devrait être acceptable et normal d’agir de la sorte.

Porter du maquillage devrait être un choix et non une obligation.

Cependant, les médias prennent tellement de place dans la vie des jeunes femmes qu’elles ne savent pas comment elles doivent être.

Cette nouvelle vient donc nous rappeler que nous sommes toutes belles et que nous ne devons pas souhaiter respecter les critères des magazines, puisque la beauté est unique et subjective.


Avis final

Avant de commencer votre lecture, sachez que l’auteure ne se censure pas. Elle souhaite faire réagir le lecteur, donc le livre est assez détaillé. Puisque la réalité est crue, Mme Savoie-Bernard fait de même en nous présentant un portrait de la société sans filtre.  

Au final, j’ai bien aimé découvrir ce livre, ainsi que les sujets très actuels qui y sont abordés. L’auteure met en lumière plusieurs sujets encore tabous et nous fait penser à certains préjugés qui encadrent notre société.

J’espère donc que cette lecture vous plaira, à vous aussi…