Être coiffeur, c’est…

ÊTRE COIFFEUR, C’EST ÊTRE…


ARTISTE.

Pour amalgamer des nuances de toutes sortes, pour créer des effets de profondeur, de la texture et du mouvement dans différentes chevelures.


CHIMISTE.

Pour décortiquer différents produits qui transforment la couleur ou la forme des cheveux.  Pour maîtriser le cercle chromatique pour effectuer les plus beaux blonds, un rouge qui dure, un châtain cendré lumineux, un balayage parfait ou encore un arc-en-ciel bien établi.


PSYCHOLOGUE.

Pour être à l’écoute des besoins de sa clientèle et la rendre belle selon ses humeurs… ainsi que les embûches de sa vie. Pour colorer ses moments de petits et de grands bonheurs, mais aussi d’intempéries, pour la rassurer en racontant nos expériences de vies. Pour l’aider à se sentir belle et bien dans sa peau.


ENTREPRENEUR.

Pour être en affaires, soit en tant que sa propre « boss » ou même avoir des employés. Pour être aussi comptable, femme de ménage, conseillère en vente de produits et adjointe administrative en même temps.


EN APPRENTISSAGE CONSTANT.

Pour investir dans des formations plusieurs fois par année afin de rester dans les tendances, de faire grandir son entreprise, de repousser ses limites, de continuer à grandir et à se développer en tant que professionnel de la beauté. C’est un métier qui nécessite une constante évolution dans toutes ses techniques!

Ce que les gens ne savent pas :

Que nous avons l’équivalent de 3 BAC à l’université, mais que malheureusement nous n’avons pas les éloges qui viennent avec… Nous devons constamment prouver aux gens que ce n’est pas un sous-métier!


Être heureux.

Nous avons la chance de faire un métier humain qui NOUS rend et qui rend les gens heureux. Chaque jour, nous exerçons notre PASSION et notre travail est loin d’être routinier. Nous ne manquerons jamais de travail, car tout le monde a des cheveux!

Nous ne pourrons jamais être remplacés par des robots!

En parallèle avec la coiffure, nous pouvons enseigner et transmettre nos compétences à travers différents distributeurs, travailler pour des évènements mode ou encore pour la télévision.

Alors voilà, être Coiffeur, c’est tout ça : un mélange d’art, de passion et de bonté.

On gagne très bien notre vie et on essaie fort de faire taire les préjugés.


La relève.

De nos jours, de moins en moins de jeunes adultes s’inscrivent pour étudier dans notre domaine et nous sommes présentement en pénurie de personnel, un peu partout à travers le Québec. Ainsi, les nouveaux étudiants passionnés n’ont aucune difficulté à trouver un emploi, ils sont même recrutés dès leur sortie!

Nous ne sommes pas « JUSTE DES COIFFEURS », et ce n’est pas un métier que nous faisons « EN ATTENDANT » un meilleur emploi. Il y a encore des parents qui refusent que leurs enfants complètent un DEP, aspirant plutôt à ce qu’ils entrent à l’Université, en croyant que ce sera mieux pour eux… Mais pourtant!

C’est un magnifique métier qui gagne à être connu, reconnu, découvert et redécouvert!

Après tout, que feriez-vous sans votre coiffeur?

#jesuisfier(e)dêtrecoiffeur(e)

PARTAGER
Article précédentLa motivation : comment la trouver… et la garder!
Prochain article5 tendances ongles à surveiller en 2020
Catherine Bellemare
Artiste Coiffeure de formation (donc psychologue, magicienne, comptable, femme de ménage, chimiste...), mes intérêts tournent autour de la mode, des voyages et de la nourriture. Ce qui prend le plus de place dans mon cœur est sans aucun doute mon amoureux (et ses 2 minis-ados), ma famille, mes amis et mon chat! Avec ma vision de la vie, mes apprentissages, mes découvertes et tout ce que j'aime avec un grand "A", j'espère réussir à vous faire sourire, pleurer ou encore réfléchir.