Escapade 100% gourmande dans les Cantons-de-l’Est

Escapade gourmande dans les Cantons de l'Est

Ce que j’aime le plus de mon travail, c’est de rencontrer/interviewer des gens passionnés. Des gens qui ont trouvé ce qui les rend heureux et qui s’évertuent à « donner au suivant », soit par un morceau de vêtement bien taillé ou un morceau de fromage fait avec amour.

Bref, j’aime les rencontres intéressantes et enrichissantes !

Je peux d’ailleurs dire que j’ai été servie, la semaine dernière, alors que j’ai effectué un délicieux parcours gourmand dans les Cantons-de-l’Est.
Il s’agissait en fait d’une initiative de l’hôtel Estrimont Suites & Spas, qui souhaitait me faire découvrir la région de Magog et ses environs. Puisque je suis gourmande de nature, l’équipe marketing de l’hôtel m’avait concocté une escapade 100% alléchante !

 


Lunch sur la terrasse

En arrivant à l’Estrimont, mon copain et moi avons à peine eu le temps de déposer nos valises dans la chambre qu’on nous attendait déjà pour un lunch sur la terrasse de l’hôtel.

On a opté pour un tartare de saumon en entrée, suivi d’une déclinaison de canard et d’un tataki de thon en croûte comme plats principaux. Bref, un lunch tout en fraîcheur pour accompagner le soleil de plomb qui nous dorait la peau ce jour-là.

Avec la vue sur les spas et la piscine, la terrasse de l’hôtel est l’endroit tout indiqué pour les journées ensoleillées !


Chocolaterie Vanden Eynden

Par la suite, on a pris la route jusqu’à la Chocolaterie Vanden Eynden. Sur place, les deux propriétaires (un adorable couple belge) nous ont accueillis pour nous expliquer l’histoire de la compagnie et nous faire visiter l’atelier de fabrication.

Leur spécialité ? La gourmandise, tout simplement !

Une fois sur place, impossible de résister à une petite dégustation. On a donc opté pour des chocolats fins de la collection « Cantons-de-l’Est », qui mettent en vedettes les produits locaux des producteurs avoisinants.

Ainsi, j’ai goûté un chocolat infusé à la fleur de lavande (Bleu Lavande à Stanstead), un au caramel crémeux avec coulis de pommes (Verger familial CR à Magog), un à la crème au miel et framboise (Miellerie Lune de Miel à Sherbrooke) et un chocolat au caramel au vin de glace (Vignoble le Cep d’Argent à Magog).

Ils étaient tous divins et quelle belle initiative d’entraide entre les producteurs de la région!


Vignoble d’Orford

Ensuite, direction Vignoble d’Orford pour une visite et une dégustation. Le propriétaire nous a accueilli chaleureusement sur sa propriété, avant de nous placer entre les mains du vigneron, qui s’occupe du champ, du vieillissement et de l’embouteillage.

Bref, c’est l’homme à tout faire et il oeuvre pratiquement seul, en plus. Chapeau!

On a donc marché au travers des dix mille plants de vigne, partagés entre quatre différents cépages : le Frontenac et le Sabrevois (rouge), ainsi que le Louise Swenson et le Adalmiina (blanc). On a terminé par une dégustation de différents millésimes, pour le bonheur de nos papilles!


Gourmet par nature

Saviez-vous que l’Argousier possède une concentration en vitamine C 30 fois supérieure à celle de l’orange, 25 fois de la fraise et 5 fois celle du kiwi? Et que leur teneur en vitamine E excède celle du blé, du maïs et de la fève de soja?

C’est ce que j’ai appris en visitant le commerce local Gourmet par nature, qui cultive la baie d’Argousier directement sur place, avant de la transformer en différents produits fins.

Gelée, moutarde et même crème glacée à l’Argousier sont au menu!

Sans oublier l’imposant mur d’huiles d’olive et de vinaigres balsamiques en vrac, que la propriétaire vous fera gentiment déguster. Psssit! N’oubliez pas de lui demander quelques recettes au passage, car elle était professeure de cuisine dans une « ancienne vie ».

Bref, un petit fruit (et un commerce) à découvrir!


Souper au restaurant Pierre de Feu

Ceux qui lisent mon blogue fréquemment savent que je n’en étais pas à ma première visite à l’Estrimont Suites & Spas. En effet, je vous avais fait part de mon expérience, l’hiver dernier. J’en avais gardé une image plus que parfaite… surtout du restaurant Pierre de Feu!

Estrimont, restaurant Pierre de feu

J’avais adoré le concept de faire cuire soi-même sa « viande » sur une pierre volcanique chauffée à très haute température. J’ai donc récidivé avec mon amoureux et le concept était toujours aussi amusant. À essayer (surtout les pétoncles)!


Ducs de Montrichard

Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner à l’hôtel, on a repris la route, cette fois-ci pour aller à la rencontre de la compagnie de transformation de canard Ducs de Montrichard.

La propriétaire, Sandra Fontaine, nous attendait avec un petit historique de l’entreprise et une dégustation de ses produits chouchous. J’ai craqué pour les rillettes de canard à la lavande de Bleu Lavande (vive l’esprit d’entraide des commerçants des Cantons-de-l’Est!).

Un autre produit a aussi attiré mon attention, soit la crème brûlée au foie gras de canard : un pur délice sur un craquelin avec une petite bille de gelée!


Microbrasserie La Memphré

On en a ensuite profité pour se promener dans le centre-ville de Magog. Il s’agit d’une ville vraiment charmante! Mais toute cette marche nous a ouvert l’appétit, alors on s’est arrêté à la Microbrasserie La Memphré.

Adepte de cheese que je suis, je n’ai pu m’empêcher d’opter pour la fondue au fromage, qui était, soit dit en passant, DÉ-LI-CIEUSE!

Mon chum a quant à lui choisi le fish & chips. La portion était hyper généreuse et la panure à la bière se mariait à merveille avec la pinte de blanche qu’il avait choisi (après avoir testé les différentes variétés une par une, grâce à la formule dégustation proposée).

Bref, une adresse qui vaut le détour, à quelques pas seulement de la marina (donc idéal pour aller prendre une petite marche quand on a l’estomac plein…)


Fromagerie La Station

Finalement, notre dernier arrêt était à la Fromagerie La Station, une entreprise familiale unique, qui mérite d’être connue. C’est Carole (la maman) qui a lancé le projet en 2004, sans grandes ambitions. Mais lorsque ses fils ont vu la passion qui l’animait, ils ont commencé à assister leur mère pour finalement s’associer en 2008.

Aujourd’hui, Simon-Pierre s’occupe de la fromagerie, Martin de l’érablière et Vincent de la ferme. Parce que oui, ici, on fait tout, de A à Z!

Au final, la famille Bolduc/Routhier produit 6 fromages au lait cru, soit Alfred Le Fermier, Comtomme, Chemin Hatley, Raclette de Compton, Raclette de Compton au poivre, Fondue de Compton.

Et tout est issu de l’agriculture biologique et durable : on aime! Bref, j’ai adoré ma visite et… ma dégustation (of course).


Tout ça pour dire que la région de Magog et ses environs abrite une foule de petits producteurs qui valent le détour.

Alors cet été, partez à la découverte des Cantons-de-l’Est !

***
Il s’agit d’un article commandité par Estrimont Suites & Spas,

mais toutes les opinions exprimées sont les miennes