Enfant insignifiant: le retour de Michel Tremblay chez Duceppe

Crédit: Caroline Laberge

Jusqu’au 3 février 2018, le théâtre Jean Duceppe propose une adaptation du plus récent roman de Michel Tremblay, Conversation avec un enfant curieux, rebaptisé Enfant insignifiant pour les planches.

Portée par d’excellents acteurs, la pièce nous plonge au cœur du Québec des années 1940 et 1950. Mais, dans un décor hautement plus exotique que sont la mer et le sable.


Encore une fois Michel Tremblay

Le metteur en scène Michel Poirier, ainsi que les acteurs Guylaine Tremblay et Henri Chassé, replongent ainsi dans l’univers de Tremblay, alors qu’ils viennent tout juste de terminer leur tournée à travers le QuébecEncore une fois, si vous permettez.

Si Guylaine reprend le rôle de Nana, la mère de Michel et Henri, celui de Michel Tremblay, cinq acteurs se joignent à cette distribution : Gwendoline Côté, Isabelle Drainville, Michelle Labonté, Sylvain Marcel et Danièle Proulx.

Crédit: Caroline Laberge

Enfant insignifiant, c’est Michel Tremblay, assis derrière son écran d’ordinateur, qui rédige cette pièce ponctuée d’anecdotes de son enfance. Des anecdotes souvent cocasses, mais qui traînent parfois en longueur. Comme celle du petit Jésus beaucoup trop gros pour la crèche, avec tout le drame qui s’en suit.

L’auteur ayant produit ce roman au Mexique, le metteur en scène a choisi la mer comme décor.

Crédit: Caroline Laberge

Le titre du roman dit tout. Le jeune Michel est curieux, les « pourquoi » se succèdent, mais les réponses ne lui conviennent pas.

La religion est au centre de son questionnement. Mais, les explications fournies par sa maitresse d’école, si elles en sont, lui sont insuffisantes. Même chose lorsqu’il demande à sa mère pourquoi il ne serait pas bien vu qu’il joue avec des poupées au lieu du garage qu’elle lui a offert.


Vaut le détour

Alors qu’on lui suggérait d’abandonner son rêve d’écrivain, Michel Tremblay a poursuivi sur cette route. Il est finalement devenu la légende que l’on connait aujourd’hui.

Si la pièce n’est pas une de celles qu’on se souviendra dans plusieurs années, elle n’en vaut pas moins le détour.

Bref, elle saura vous divertir l’espace d’une soirée!