Tout ce que vous devez savoir sur la fécondation in vitro

in-vitro-une

On entend beaucoup parler de la fécondation in vitro (FIV), mais c’est quoi au juste?

Pour plusieurs femmes, le sujet de procréation est tabou

On le dit souvent, l’âge auquel on choisit d’avoir des enfants, c’est personnel. Certaines, comme moi, remettent ça à plus tard… On choisit d’avancer notre carrière, on accumule les expériences de vie, etc.

Par contre, malheureusement pour nous, le corps a ses limites et c’est sans parler des autres facteurs qui affectent la fertilité. Pour celles qui espèrent tomber enceintes plus tard que la moyenne, la procréation assistée offre de l’espoir.

Statistiques encourageantes

Avant de donner naissance à mon fils, je n’avais jamais parlé à des femmes qui ont eu recours au FIV. Depuis, deux nouvelles mamans m’ont raconté leur expérience. Pour elles, deux femmes en fin vingtaine/début trentaine, les résultats ont été rapides.

En effet, selon une étude publiée par la Copenhagen University Hospital, l’âge est le facteur le plus déterminant : deux tiers des femmes en bas de 40 ans auront un bébé avant cinq ans de traitements. Par contre, après 40 ans, les chances de succès chutent à un quart.

Pour la FIV, la femme doit recevoir des injections d’hormones qui stimulent la production d’ovules matures, c’est à dire, d’ovules prêts à être fécondés. En comparaison, dans un cycle naturel, seulement un ovule devient mature.

Ces ovules sont ensuite récupérés et placés dans un récipient pour être fécondés par des spermatozoïdes et ainsi créer des embryons. D’ailleurs, c’est de la que vient l’expression in vitro, la fécondation se fait à l’extérieur du corps de la femme. Quelques jours plus tard, un ou plusieurs embryons sont placés dans l’utérus de la femme.

Il est aussi possible de les congeler pour qu’ils puissent être utilisés plus tard, en cas d’échec ou pour une autre grossesse.

Une fois dans l’utérus, il doit y avoir implantation. Ce n’est qu’après toutes ces étapes que la grossesse est officiellement confirmée.

De plus en plus populaire…

Certes, cette technique est considérée comme invasive par plusieurs et internet est rempli de témoignages de femmes qui trouvent ça très dur mentalement. Malgré tout, les statistiques montrent que de plus en plus de femmes y ont recours.

Au Canada, d’après des données de Santé Canada, près de 3 000 bébés seraient nés en 2006 grâce à la procréation assistée : FIV et Insémination intra-utérine incluses.

Alors n’ayez pas peur, mesdames, et foncez!