Découvrez le vin de glace: le fruit de nos hivers québécois

L‘été, on préfère les cépages secs et légers, comme le pinot blanc ou le sauvignon. Lorsque l’hiver s’installe sur la belle province, un produit du terroir refait son entrée sur notre table: le vin de glace.

Avec son goût sucré et sa texture onctueuse, difficile d’y résister… particulièrement pendant la saison festive, lorsque tout est permis!

Attention! À ne pas confondre avec le cidre de glace, qui est fait de pommes. Le vin de glace est produit à partir de raisins gelés, ce qui lui donne ses arômes complexes.

vin de glace-raisins
Photo courtoisie Vins du Québec

De l’or embouteillé

L’origine du vin de glace, aussi appelé icewine ou Eiswien dans certaines régions du monde, remonte au 18e siècle, lorsque des producteurs Allemands furent forcés de presser des raisins gelés pour ne pas perdre leurs récoltes, en raison de gels hâtifs.

Depuis, le Québec en a fait une de ses spécialités et produit environ 100 000 bouteilles par année!

Notre vin de glace est reconnue mondialement pour sa qualité et bénéficie depuis 2014 d’une appellation réservée, ce qui veut dire que plusieurs normes s’appliquent à la production et à l’embouteillage pour qu’un produit porte le nom de « Vin de Glace du Québec ».

Bien que ce type de vin se prête bien à notre climat, sa production est plutôt risquée. Il faut que les conditions soient idéales afin que ce soit une réussite et c’est généralement entre décembre et février que ça se passe.

Vin de glace
Photo courtoisie Vins du Québec

Pour obtenir un vin de glace, il faut entre autres que les raisins gèlent sur la vigne afin de créer une concentration du sucre. Les raisins sont ensuite cueillis, souvent pendant la nuit pour qu’ils demeurent froids, et pressés gelés. On y enlève alors l’eau glacée.

Après toutes ces étapes, le volume de moût recueillit est beaucoup moins élevé comparativement aux vins réguliers, ce qui contribue à en faire un vin rare, plutôt dispendieux.

En fait, il faut 3 kg de raisins pour produire une bouteille de 375 ml de vin de glace


Déguster le vin de glace

Pour ce qui est de la dégustation, la sommelière Julie Mecteau, animatrice chez Vins au Féminin, a quelques suggestions qui feront danser vos papilles.

La première: on marie un vin de glace de cépage vidal avec un dessert décadent comme une tarte tatin aux poires caramélisées.

Par contraste, et cela peut en surprendre quelques unes, on peut aussi balancer la sucrosité d’un vin de glace Riesling avec une assiette d’antipasto.

Finalement, un dernier accord souvent oublié, selon Julie: le déguster seul, par lui-même.

C’est la meilleure boisson dessert de tous les temps


Voici quelques producteurs québécois de vin de glace dignes de mention:

Et vous quel est votre vin de glace préféré?

***
Photo à la une: routedesvins.com