Crystal – un croisement entre Alice aux pays des merveilles et Disney On Ice, version Cirque du Soleil

Cirque du Soleil
Cirque du Soleil

Cette semaine, j’ai assisté à la dernière représentation de Crystal, au Centre Vidéotron de Québec, avant que cette nouvelle production du Cirque du Soleil ne s’installe à Montréal, jusqu’au 31 décembre.

J’étais bien excitée à l’idée d’assister pour la première fois à un spectacle du Cirque du Soleil.

Il s’agit en fait de la 42e production signée par l’entreprise québécoise et en plus des pirouettes habituelles, le tout se passe… sur la glace!

Tous les éléments étaient donc réunis pour que je ne sois ni plus ni moins que flabbergasted.


Crystal, c’est quoi?

Pour faire ça simple, c’est comme un mélange d’Alice aux pays des merveilles et de Disney On Ice, mais en BEAUCOUP plus impressionnant (on va s’le dire!).

Cirque du Soleil
Photo : Cirque du Soleil

Le spectacle met en scène une jeune femme en quête de son identité. Emportée dans un monde fantastique sous la glace, l’héroïne ira y extraire la confiance et l’assurance qu’elle recherchait pour définir sa véritable personnalité.

Malgré l’étroite ressemblance avec l’histoire de notre chère Alice, j’ai rapidement oublié la référence.


Une combinaison réussie

D’abord, j’ai bien aimé les effets proposés par les éclairages sur la patinoire et le château en guise de toile de fond. Sans parler de la musique assortie à chacune des prestations.

L’ajout de certaines pièces connues, dont Chandelier, cette fois-ci interprétée par Ariane Moffatt, et A Beautiful Day m’ont charmé. C’était un beau complément aux mouvements acrobatiques des patineurs.

Les costumes ajoutaient quant à eux une touche de couleurs et de fantaisie typique à l’idée que l’on se fait du cirque.

J’ai également apprécié les quelques moments de narration qui permettaient un meilleur suivi de l’histoire.


Acrobaties et match de hockey

Évidemment, je ne peux pas parler cirque sans parler d’acrobaties. La première partie était (selon moi) moins enlevante. Toutefois, elle s’est conclue par un match de hockey lors duquel les patineurs cumulaient les sauts périlleux.

Habituellement, le hockey et moi, ça fait deux. Mais cette fois-ci, j’en redemandais encore et encore!

Cirque du Soleil
Cirque du Soleil

Par contre, ce qui nous attendait en seconde partie s’avérait d’autant plus impressionnant. Les prouesses en hauteur de l’équilibriste m’ont tout simplement coupé le souffle, tout autant que les culbutes dans le vide des trapézistes.

Deux sièges plus loin, mon père manifestait sa satisfaction du spectacle par des WOW!

Et quand mon père fait WOW!, c’est que c’est WOW!


Épatant

Je ne sais pas pour vous, mais moi sur une patinoire, c’est exactement comme Bambi qui tente désespérément de maintenir son équilibre sur un étang gelé… On repassera pour la grâce dans les mouvements!

J’avais donc toutes les raisons du monde d’être épatée par le talent des nombreux acrobates, qui ont fait de ce spectacle une réussite à mes yeux.

D’ailleurs, comme je l’ai mentionné au début, Crystal sera présenté à Montréal jusqu’au 31 décembre, alors…

Il ne reste plus qu’à vous procurer vos billets!