Confession du samedi : je n’aime pas l’hiver, mais…

Photo PparnXoxo, Unsplash

Quand je cherche un sujet d’article intéressant, j’essaie toujours de m’inspirer de la réalité qui m’entoure, des pensées qui m’occupent ou des événements qui ont eu lieu dans ma vie.

Force est d’admettre que peu d’idées me sont venues à l’esprit dernièrement…

ainsi, Je me lance sur le sujet qui semble faire jaser pas mal ces derniers jours : la température

En ce samedi 13 janvier, je me permets d’être 100% honnête avec vous. Selon moi, le mois de janvier est le mois le plus déprimant et difficile de toute l’année.

Non mais, disons-nous les vraies choses! Noël et les festivités sont terminées, le sapin et les jolies décorations ont cédé leur place à un décor vide et froid, dehors le paysage est gris et les températures qui frôlent le -30 nous donne envie de rester cacher sous notre couette jusqu’au premier bourgeon d’avril…


Envie et admiration

Je tiens à saluer le courage de toutes ces personnes qui trouvent en eux la motivation d’affronter le froid glacial et les montagnes de neige pour profiter à fond des joies de l’hiver. Vraiment, vous avez toute mon admiration. Il m’arrive même de vous envier de ne pas laisser mère nature dicter votre vie…

Photo Toa Heftiba, Unsplash

Est-ce mon cas? Malheureusement non!

J’aimerais vous dire oui, mais ce serait vous mentir. Ce serait vous faire refléter une image de moi qui n’est pas réelle. La réalité est que je n’aime pas l’hiver. Je n’aime pas le froid, je n’aime pas devoir m’habiller comme un bonhomme de neige pour sortir dehors, je n’aime pas quand il fait noir à 16h.

Chaque année, c’est un peu la même chose. L’hiver me transforme en espèce d’ermite qui a juste envie de dormir et de prendre des bains chauds.

Et vous savez quoi? Je réalise que c’est ben correct comme ça!


S’accepter…

Photo Tony Ross, Unsplash

Dans cette ère où les médias sociaux font maintenant partie intégrante de notre quotidien, ça devient tellement facile de se comparer, de se rabaisser, de s’auto-juger.

Ainsi, en ce début d’année, j’ai envie de vous dire d’être douces envers vous-même. De vous accepter comme vous êtes, de ne pas chercher à être autrement.

Faites ce qui vous plaît, écoutez-vous, ne vous posez pas trop de questions. Au final, c’est en faisant ce que vous aimez et en étant fidèle à vous-même que vous serez heureuses.

Sur ce, bonne et douce année, mesdames !