Quand robe de bal rime avec discrimination de l’image chez l’adolescente

Photo Sabina Ciesielska, Unsplash

À toutes les adolescentes qui vont vivre l’expérience du bal de finissants, à la famille de celles-ci, aux jeunes femmes l’ayant déjà vécu, à la société. Cet article relate des témoignages et situations que j’ai pu voir et entendre…

Dans la peau d’une adolescente

L‘année du secondaire 5 est arrivée… déjà! Oui, comme tu le sais, c’est une année de changements. Tu vas dire au revoir à une partie de toi et accueillir « LA » nouvelle toi. Ton corps va se transformer et tu ne le contrôleras pas.

Bien souvent, à ton âge, les courbes d’une femme sont apparues et le regard des autres commencent alors à changer…

Les autres, ce sont tes camarades, tes ami(es), les garçons, mais aussi ta famille et puis, comme si cela ne suffisait pas, c’est l’année du bal! Tu commences à peine l’année que déjà on te parle du phénomène! Tes copines commencent à magasiner, quelques unes à acheter leurs robes qu’elles ont prise en photo et ont posté dans ce fameux « groupe » Facebook!

Oui, parce qu’il ne faudrait pas que tu te retrouves avec la même robe de bal qu’une autre fille, le groupe est fait pour cela, hein…?!

Je sais que tes yeux se lèvent au ciel, que c’est le dernier de tes soucis, mais secrètement, je sais aussi que tu rêves de ce bal qui s’avérera sûrement la soirée la plus classe de l’année!


À toi, jeune fille…

Photo Unsplash

À toi, jeune fille qui es trop petite ou trop grande; à toi, qui es trop maigre ou trop ronde (selon les critères de la société); à toi, qui n’a jamais mise de robe; à toi, qui es sportive; à toi, qui es d’une religion où il est difficile de trouver une robe adaptée; à toi, dont le décolleté est imposant et dont tu as du mal à l’assumer; à toi, dont la famille n’a pas les moyens financiers; à toi, qui as du mal à t’accepter; à toi, qui refuse cette féminité; à toi, qui es différente…

À toi, qui te sens concernée par la discrimination de l’image : sache que tu n’es pas seule!

en fait, 71% des jeunes sont concernés, au secondaire.

J’ai voulu savoir ce que ces adolescentes vivaient et j’ai eu l’occasion de rencontrer 6 jeunes filles que j’ai interviewé. 3 ont subi de la discrimination et voici leurs témoignages:

Dans notre génération, il est important d’avoir de belles formes pour se faire remarquer! Moi, je n’ai pas beaucoup de formes et on m’a souvent rabaissé à cause de cela. On m’a dit : toi tu es plate, tu ressemble à une « planche ». On me traite souvent d’anorexique, alors que je ne le suis pas. Un jour, on m’a prise en photo et mise dans un groupe Facebook et puis on a ri de moi, car je n’avais pas assez de formes.

rawpixel-236143-unsplash
Photo raw pixel, Unsplash

La 2e s’est confiée :

On m’a traitée de grosse pendant des années.

Et la 3e :

On m’a dit être trop maigre et anorexique, des personnes venaient me poser des questions anonymes sur mon profil « ask », au sujet de mon poids.

Une 4e témoigne :

J’ai vu des filles se faire traiter de grosse et se faire bousculer au secondaire.

Des situations qui marqueront une jeune fille pendant longtemps et c’est pourquoi cela doit sortir du silence!

SELON LES STATISTIQUES, 43% DES JEUNES SERAIENT VICTIMES DE CYBERINTIMIDATION!


Pourquoi l’adolescence est-elle si difficile?

Parce que dans ce monde, on te fait comprendre qu’il faut rentrer dans un moule, qu’il faut que tu sois « parfaite ».

En 2018, à l’ère des réseaux sociaux, tu post des photos et tu te compares. Les critiques vont et viennent, c’est comme si tu n’avais pas droit à l’erreur. Ton apparence devient alors une obsession!

A toutes les femmes qui se trouvent grosses, car elles ne font pas du 34 : vous êtes toutes belles, c’est la société qui est moche.

– Marilyn Monroe

les-anderson-193662-unsplash
Photo Les Anderson, Unsplash

De mon côté, j’ai fait l’expérience de « Conseillère en vente » pendant la période où les ado viennent choisir leurs robes. J’ai alors pu constater, dès leur arrivée en magasin, qu’un grand nombre de jeunes filles avec des complexes physiques, un besoin de l’approbation des autres avant le sien, beaucoup d’indécisions face à un grand nombre de choix et des conflits mère/fille par moments. Heureusement, cela ne dure pas longtemps!

Les boutiques 1ère Avenue et San Rio sont reconnues pour le service à la clientèle, pour te conseiller sur la forme qui peut te convenir, la couleur à choisir selon ton teint de peau et sur le style qui pourrait t’aller selon ta personnalité.

Il y a beaucoup de choix et des robes à tous les prix!. Les Conseillères sont là pour te mettre à l’aise. Tu peux venir avec tes parents, entre amies, ou seule et te prendre en photo (oui les photos sont autorisées!) pour bien y réfléchir et demander divers avis.

Et pour chaque style de robe, toutes les tailles sont disponibles!

Donc préparez-vous, car la nouvelle collection 2018/2019 arrive entre mi-décembre et début janvier! Vous allez en avoir pleins les yeux!

solidarité
Photo Alice Alinari

Quand vous aurez trouvé la bonne, votre coup de coeur, vous aurez un sourire qui ne vous quittera plus, vous resterez devant la cabine d’essayage à la contempler!

Votre mère, grand-mère, soeur pleureront d’émotions (oui, oui, c’est ce qui arrive souvent!) et de joie. Tu sais cet instant où tu vis dans le moment présent, cette montée d’énergie positive, un peu comme un état de flow! Et tu partiras heureuse que ta conseillère t’aie aidé à trouver « la » robe de bal qui te convient.


Concours « Miss & King Prom Canada »

D’ailleurs, j’ai une superbe nouvelle à t’annoncer! Il y a un concours cette année « Miss & King Prom Canada », avec plus de 30 000$ de prix à gagner en partenariat avec la Boutique 1ère avenue et San Rio.

Linda Akkoyan, conseillère en image, a fondé ce concours en collaboration avec l’Association IAAID (association contre la discrimination de l’image).

L’idée est de faire changer les choses en aidant les adolescentes à s’entraider, à prendre confiance en elle, à accepter leurs différences et en faire une force.

groupe3-photo1-version1
Photo Jean-Robert Cloutier

Mais aussi à réconcilier le féminin et le masculin (d’où le titre)! Le lancement du concours aura lieu le 1er janvier 2019 et 6 gagnants seront élus au 1er avril! Pleins de prix à gagner : robe, coiffure, maquillage, manucure, pédicure, panier-cadeau, bourse d’études, shooting photo, extension de cils, certificat-cadeaux pour événement privé et pleins d’autres prix!

Les conditions seront précisées prochainement sur le compte IG @misskingpromcanada et @boutique1ereavenue

En attendant, je te souhaite d’être heureuse, de te sentir belle, de vivre tes rêves les plus fous, mais surtout un super Bal des Finissants!

N’oublie pas, ce sera toi la reine!