Célibataires et nus Québec : insignifiant et abrutissant

celibataires-et-nus-quebec-une

Oh que oui, je suis de celles qui calculent leur horaire du temps en fonction du TV Hebdo. Vais-je revenir à temps pour écouter Yamaska (R.I.P.), Boomerang, Unité 9, Ruptures ou si je dois les enregistrer ?!

On aime l’été avec Sucré Salé, mais on apprécie davantage l’automne et l’hiver pour la rentrée télévisuelle de nos téléromans-savons-à-l’eau-de-rose favoris!

J’aime les bonnes télé-séries dont les personnages sont bien mis en place. J’aime quand manquer un épisode ne change rien au reste de la saison. Les séries intelligentes (et humoristiques) aux personnages attachants. Comme Boomerang, par exemple.

boomerang

J’aime les séries qui n’ont pas peur d’aborder des sujets sensibles, qui font réagir. Celles qui te laissent sur ta faim et qui font jaillir une foule de questions quant à ta réaction, si tu étais à leur place. Comme Ruptures, par exemple.

ruptures

Mis à part ces concepts purement issus de la plume d’auteurs québécois (voir ici principalement Fabienne Larouche), avez-vous remarqué que certaines chaînes préfèrent ne pas se casser la tête et achètent plutôt des concepts américains ?

On colle le mot « Québec » au titre et voilà! Une autre télé-réalité à faible contenu s’ajoute au programme. Et après deux saisons, pourquoi ne pas développer une branche pour ados? Un concept avec des transgenres? Ou bien ajouter une activité conséquence en échange d’un privilège?

  • Construction d’un chalet en duo
  • Forme une équipe avec ton ex et gagne une bourse pour vos enfants
  • Décidez de la nouvelle vedette de la pop
  • Vend ou rénove ta maison
  • Découvrez un apprenti-chef cuisinier
  • Trouve à qui appartient la maison et gagne
  • Trouve qui est le célibataire et gagne
  • Trouve le bon match amoureux et gagne

Et j’en passe…

Où est passé le jeu télévisé Le Cercle? Ramenez-moi Mais où se cache Carmen San Diego s.v.p. (j’ai appris mes pays et continents avec cette émission) ! Heureusement que Le Tricheur fait aller nos méninges avec ses questions-quiz !

le tricheur

Non, mais… manque-t-on vraiment de créateurs ?

Des gens passionnés et talentueux sont formés à l’université pour pondre des concepts télévisuels intéressants, mais on préfère acheter des télé-réalités américaines. Bien. Sauf qu’avec un budget original coupé de 80 % (j’exagère sans doute à peine), on constate que ça manque légèrement (lire beaucoup!) de punch.

Tout le monde peut s’identifier aux personnages, nous dit-on.

C’est drôle, mais je m’identifie rarement à la petite chanteuse issue d’une famille monoparentale de 5 enfants, qui a toujours voulu voyager, mais n’a pas d’argent pour le faire. Ou bien à celle qui pratique le BDSM, exhibitionniste sur les bords et qui, après un bonjour, embrasse son prétendant !


Ceci m’amène donc à vous parler de la nouvelle télé-réalité…

CÉLIBATAIRES ET NUS QUÉBEC, OU COMMENT abrutir les gens!

celibataires-et-nus-piquer

Eh oui ! Par curiosité, certes, mais aussi parce que j’ai déjà écouté quelques épisodes de la version originale américaine, je me suis laissé tenter par cette nouvelle télé-réalité QUÉBEC de MusiquePlus.

Et si je connaissais un participant… Ou pire, que j’y voyais un de mes ex… (awkward!)

Donc, le jeudi 1er septembre, à 22 h, j’étais devant ma télé pour le premier épisode (comme bien des curieux à en juger mon fil d’actualité Twitter). Pire. J’ai aussi écouté le deuxième épisode, pour voir si ça allait en s’améliorant.

Hélas… !

célibataires-nus-québec-pénis

C’est peut-être pour ça qu’ils ont choisi ce fuseau horaire: à 22h, on est prêts à mettre son cerveau à off…

Beaucoup ont critiqué le faible contenu de l’émission, l’animatrice qui apprend son texte par coeur, les activités de dating inappropriées quand tu es nu (faire cuire une boulette de steak haché et du bacon sans te brûler, vraiment ?!), la couleur de l’eau du lac, ou encore le langage non soutenu des participants.

Moi, ce qui m’attriste le plus, c’est que la génération mise de l’avant dans cette télé-réalité, c’est la mienne. MA GÉNÉRATION! Une génération de gens intelligents, entrepreneurs, créatifs et présents dans les technologies plus que jamais.

Oui, c’est vrai (la production l’a mentionné), il y en a pour tous les goûts. Il y a un Ken qui se fait bronzer et va au gym 6 jours par semaine, une danseuse, une fille plus ronde (d’ailleurs, un des participants l’a traité de toutoune. Non, mais! Tu la veux où ta claque ?), une extravertie, un italien, un gars musclé et tatoué, une blonde étudiante en télévision, une mère de famille dont le corps a changé avec ses grossesses (bravo pour votre assurance, madame!)…

celibataires-et-nus-quebec-2

Peut-être que ce casting a été choisi pour détourner l’attention du fait que cette émission, c’est un peu n’importe quoi ? Va savoir…

Ça m’attriste, car dans Célibataires et nus Québec, ma génération est mise de l’avant d’une façon exécrable. Le casting est composé de jeunes adultes qui lancent un « genre », « toé », « faque » chaque deux mots. Des gars qui veulent rencontrer une fille sportive et avec des gros seins. Des gars qui disent vouloir être célibataires toute leur vie, parce que les fréquentations c’est bien mieux !

Wow! Belle notion de l’amour…

Bref, j’ai honte.