Au fond, l’amour, c’est comme un p’tit jardin

Je l’ai dit, tu l’as dit, on l’a tous déjà dit. Un jour, on va tous trouver le « grand » amour. Le seul hic, c’est qu’une une fois qu’on l’a trouvé, bah… c’est comme un jardin, tu vois, il faut bien s’en occuper.

Je peux vous le prouver : lisez ce texte et remplacez le mot «jardin» par le mot «amour», vous allez voir…


L’entretien

Votre jardin, il faut savoir l’entretenir pour le faire fleurir. Il faut aussi le soigner quand il est frappé par une quelconque maladie. Il faut savoir être patient, avant qu’il n’atteigne sa pleine maturité.

Parfois, il faut accepter qu’après une période de mauvais temps, votre jardin se retrouve en piteux état… submergé et étouffé.

Malgré tout, il est toujours là, le jardin. Il est toujours vivant. Il est juste secoué, tu sais. Il ne faut pas l’abandonner après les mauvais jours: il faut continuer de travailler fort, encore plus fort, et être encore plus patient.


Se réinventer

Souvent, il faut tout recommencer le travail que vous y avez fait, vous renouveler, essayer de nouvelles méthodes pour tout sauvegarder. Mais le jardin, il en vaut la peine, croyez-moi!

Il faut surtout accepter que notre jardin ne sera pas mieux si on le laisse pour un autre.

Le secret, c’est de travailler fort sur le sien! Sinon, on se retrouve à toujours avoir sans cesse un nouveau jardin, qui ne sera jamais à la hauteur de ce que l’on veut, de ce que l’on vaut. Bref, un jardin qui ne dépassera jamais un certain stade de vie…

L’objectif, c’est de transformer son jardin d’amour (ou son amour de jardin) en un magnifique paysage fleuri. Un paysage fourni, solide et abondant, grâce à tous les efforts déployés pour le conserver.

amour-jardin-entretenir-fleuri


Le travail d’une vie

Alors, un fois que la « p’tite graine » de l’amour est implantée dans votre cœur, ne la laissez pas juste pousser, sans vous en occuper. Travaillez fort pour faire en sorte qu’elle devienne un jardin luxuriant.

Et vous devrez toujours vous occuper de votre jardin, afin de le conserver et d’en être fier. Toujours. Vous devrez toujours relever des défis, déjouer des obstacles.

Vous serez parfois jaloux du jardin du voisin. Parfois même, dans un élan de désespoir profond, vous vous direz que jardiner, ce n’est pas fait pour vous…

Mais croyez-moi, lorsque vous admirerez toute la splendeur de votre jardin, son effervescence, son parfum rassurant et toute la vie qu’il contient, vous comprendrez que tous les efforts en valait largement la peine.

Bon jardinage!