Attentat de Manchester – Pourquoi tant de haine…?!

attentat-manchester-spectacle-ariana-grande

Hier, je me suis couchée avec la tête remplie de bons sentiments, parce que j’avais passé du bon temps en famille et entre amis durant le long weekend.

J’étais comblée d’être si bien entourée et d’être assez en santé pour pouvoir profiter de la vie comme je le fais

Ce matin, au réveil, le souffle m’a coupée. Le drame de Manchester est venu me toucher droit au coeur. J’ai tout de suite eu une pensée pour mes amies d’Angleterre, qui courent actuellement les salles de spectacles. Heureusement, elles étaient en sécurité, parce qu’elles n’étaient pas au concert d’Ariana Grande.

L’explosion a eu lieu dans la plus grande salle de spectacle de la ville, Manchester Arena, peu après la fin du concert de la chanteuse pop. L’explosion a causé une paralysie totale chez les spectateurs.

Des parents venus récupérer leurs enfants à la sortie du concert ont même été blessés dans l’attentat.


Pourquoi?

attentat-manchester-spectacle-ariana-grande

Des événements comme celui-ci me touchent particulièrement, car je ne peux pas croire qu’on puisse décider pour tous ces gens que le jour de leur mort est arrivé. La question que tout le monde se pose, la même qu’après les attentas d’Orlando ou du Bataclan :

POURQUOI ?

22 morts, 59 blessés et le monde entier (une fois de plus) est APEURÉ

  • 22 vies enlevées sans aucun consentement, sans aucun au revoir, sans aucun pouvoir de comprendre
  • 22 personnes rassemblées en un même lieu pour vivre leur passion: la musique
  • 22 personnes qui ne s’attendaient pas à ne plus voir la lumière du jour… ou de la nuit!

Je ne peux m’imaginer…

J’ai rencontré l’une de mes meilleures amies dans une foule. Depuis, on partage ensemble plus d’une vingtaine de concerts par année au Québec, mais aussi aux États-Unis et peut-être même un jour en Angleterre.

Je ne peux m’imaginer une seconde être à côté de cette même amie et que ce soit subitement la dernière personne que je vois. D’avoir les deux mains dans les airs à chanter à tue-tête et, deux secondes plus tard, que le toit nous tombe sur la tête.

Je ne peux m’imaginer ne plus pouvoir raconter aux autres le concert auquel nous venons juste d’assister ni nous remémorer les bons moments sur le chemin du retour. Tout ça, parce que nos vies auraient soudainement basculées.

Je ne peux m’imaginer être dans une salle remplie de fans qui fredonnent le « Encore » pour une dernière fois, parce qu’en sortant de la salle, des corps se mettraient à tomber.


Ceci étant dit…

Toutes les fois où vous attendez quelques minutes au Centre Bell pour passer les détecteurs de métal et être fouillé (ou dans tout autre festival et salle de concert), rappelez-vous que c’est pour votre sécurité.

Rappelez-vous que les minutes que vous attendez au froid, c’est pour éviter que ce soit la dernière fois que vous voyez la lumière du jour…