6 raisons qui me rendent fière de ma Gaspésie

gaspesie-rocher-perce-plage

Lorsqu’on dit à quelqu’un qu’on vient de la Gaspésie, c’est toujours la même histoire : «Ah oui ?» , «Connais tu Monsieur X ?» ou encore «Pourtant, t’as pas vraiment d’accent!» Comme on dit, plus ça change, plus c’est pareil. Mais une seule chose ne pourra jamais changer et c’est la fierté et l’amour qu’on porte envers notre belle Gaspésie, région aux mille et un trésors.

Pour ceux et celles qui n’y sont pas né, n’y ont pas grandi ou ne connaissent personne qui y demeure, c’est extrêmement difficile (on dirait!) de comprendre le sens de notre attachement quasi patriotique envers notre culture et notre nature. C’est pourquoi j’aimerais faire part de quelques unes des raisons, parmi tant d’autres, qui font en sorte que je suis fière d’être gaspésienne.

Les paysages

gaspésie-paysage

En Gaspésie, absolument tout ce qui compose notre décor est magnifique. Pas besoin de se payer un voyage à l’autre bout du monde pour profiter d’un tel dépaysement. Il y a les montagnes bien garnies où on peut parfois apercevoir l’ombre des nuages, qui nous font littéralement halluciner par leurs couleurs quand vient l’automne! Les routes en montagnes russes des côtes de la Madeleine, qui me font penser à celles de la côte Amalfitaine en Italie. Du sable fin et pâle – qui n’a rien à envier à celui des plages de Cuba ou de Mexico –, qui dégage un parfum frais et salé lorsqu’il est mouillé. Des kilomètres de rivages bordés de pierres polies par les vagues, où on retrouve toutes sortes de surprises.

On a tous déjà effrayé un ami avec une longue algue, chercher des dollars de mer comme s’ils avaient une vraie valeur, percevoir les « jellyfish » comme un danger ultime et taquiner un petit crabe… juste un peu. Ça aussi, ça fait une peu parti de notre paysage culturel en Gaspésie, et c’est parfait comme ça!

Les gens

gaspésie-gens

Si le Québec est perçu à l’étranger comme un peuple chaleureux et accueillant, alors la Gaspésie est pour le Québec, ce que le Québec est pour le reste du monde. Malgré mon petit côté « fille de ville » (qui signifie en réalité; aimer magasiner et sortir dans des endroits différents constamment), je suis profondément attachée à ma belle péninsule. Une des principales raisons de mon attachement, c’est la simplicité et l’authenticité des gens de chez moi. Pas de flafla, quelqu’un est mal pris, on l’aide ! Que ce soit un inconnu sur le bord de la route, une famille en deuil, en difficulté ou un touriste égaré; les Gaspésiens sont les premiers à offrir leur aide ou plutôt, à imposer leur aide.

Prendre le temps de saluer et de s’informer du voisin ou du boucher chaque fois qu’on le croise, rire et sourire, parler « ben franchement », se soutenir les uns les autres. Même si dans la vie on ne peut s’entendre avec tout le monde, je suis tellement fière d’être née parmi des gens aussi valeureux et fiers, vous n’avez même pas idée!

La musique

gaspésie-musique

Pas besoin d’écouter l’émission La Voix pour rester bouche bée devant les meilleurs talents musicaux. En Gaspésie, tout le monde aime chanter. Pourquoi ? Bien, parce que les gens heureux chantent! Des chansons drôles, des chansons que nos grands-parents chantaient, des chansons d’aujourd’hui, des chansons dont on ignore les paroles (ben oui, ça arrive…). La Gaspésie est un berceau de talent musical inestimable, où chansonniers, bands, musiciens et amateurs portent en eux l’amour de la musique. Une guitare ou deux, un p’tit verre ou deux (ou pas…) des spectateurs dans la cuisine et dans le salon, puis vous avez droit à un spectacle gratuit en direct de n’importe quelle maison. Je vous le redis, les gens heureux chantent!

La bouffe

gaspésie-bouffe

Photo: Auberge William Wakeham

Si vous trouvez que nos « fruits de mer » ne sont pas si « hot » que ça, arrêtez de demander qu’on vous en rapporte chaque fois qu’on descend par chez nous (haha) ! Sans rire, je marcherais 800 kilomètres pieds nus sur de la vitre cassée, juste pour lécher un restant d’assiette qui contenait la bouillabaisse du resto le Brise-Bise. Avoir de frais et succulents produits de la mer à notre portée c’est bien, mais l’intégrer de façon créative à toutes sortes de recettes, ça c’est un art que nos restaurateurs maîtrisent avec brio. Pour ceux qui ne sont pas trop « sorties resto », ma grand-mère fait une meilleure morue poêlée que Gordon Ramsay pourrait le faire en fin de carrière. #justsaying 

L’eau, l’eau et encore l’eau !

gaspésie-eau

Non, on ne peut pas la boire mais vous avez vu comme elle est belle ? Bleu foncé comme si elle n’avait jamais vieilli depuis le début des temps, parfumée et froide. Le bruit des vagues en Gaspésie remplace facilement n’importe quelle thérapie de relaxation. En plus, il y a beaucoup d’amis qui vivent dans l’eau chez nous. Marsouins, poissons et phoques ne sont plus un élément de surprise pour personne par chez nous. (J’aime trop le petit bruit que font les phoques lorsqu’ils sortent leur nez moustachu de l’eau pour nous observer, je craque!)

Que ce soit en nous éblouissant avec les reflets du soleil en été ou avec son apparence de désert blanc en hiver, notre eau est une chose sacrée. Seul un Gaspésien ou une Gaspésienne peut connaître ce sentiment de paix lorsqu’il aperçoit la mer. Pour ceux qui, comme moi, vivent maintenant loin de la Gaspésie, voir la mer bleue apparaître par la fenêtre, après des heures sur la route, c’est signe qu’on arrive enfin à la maison.

Les pubs

gaspésie-pubs

En passant, il y a BEAUCOUP d’endroits « cool » où sortir en Gaspésie. Ce ne sont peut-être pas des beach club, mais chaque pub possède son cachet, son histoire, sa couleur. Le Frontibus, La Vôute, Le Cale-Verre, le Bar Appolo, le Don-Lynn et le Naufrageur, pour ne nommer que ceux-là, sont tous des endroits exceptionnels. Un client ? Non; un ami! On ne commande pas un drink, on « call un verre ». Le barman ne nous demande pas si on veut une autre bière, il nous l’apporte. Le DJ n’ignore pas nos demandes spéciales, nos « tounnes » préférées sont aussi les siennes.

Les bars ne sont pas saccagés ou vandalisés, les propriétaires (qu’on connaît bien souvent) nous offrent un endroit où se rassembler et s’amuser, et on les respecte.  Les gars n’ont pas besoin d’être saouls pour trouver que les filles au bar sont les plus belles… elles sont Gaspésiennes, alors, elles le sont déjà ! Et finalement, pas besoin de s’inquiéter de devoir conduire en état d’ébriété quand les soirées au bar finissent à 3 h du matin… Parce que chez nous, la fête ne se termine jamais à seulement 3 h du matin…

 

Si vous venez de la ville et qu’après avoir lu cet article, vous avez envie de venir « faire un tour par chez nous », ma mission est accomplie! Vous n’oublierez jamais votre séjour en Gaspésie, vous en resterez surpris. « On aime ben ça nous autres, la visite ! ».

Par contre, si après la lecture de cet article, vous voyez encore en ma région un cliché paysan ou un trou perdu, la vie est « bien faite », et je suis sûre que vous ne viendrez jamais nous embêter jusque chez nous.